Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2012 et novembre 2017

S'abonner aux résultats
de cette recherche

Email
par email
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 8 sur 8 triés par date — trier par pertinence

Commission des affaires étrangères - Intervention le 27/05/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrick Balkany

Madame la présidente, mon père était juif, hongrois et résistant. Il a été déporté à Auschwitz, il y est resté deux ans et sept mois. Il en est revenu car ils n'ont jamais su qu'il était juif et c'est pour cela qu'il n'a pas été gazé. Il a été fait chevalier puis officier de la légion d'honneur, il a eu la médaille militaire, la croix de guerre et la médaille de la Résistance. Il n'a jamais rien demandé à personne mais je crois qu'aujourd'hui s'il avait connaissance de ce texte, il se retournerait dans sa tombe. C'est tout ce que je voulais vous dire.Ça me choque. En tant que fils de déporté, cela me choque horriblement.

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 18/11/2014

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrick Balkany

Je suis maire d'une petite commune de la région parisienne comptant, pour 65 000 habitants, 65 000 emplois répartis sur un peu plus de 7 000 entreprises. Je connais bien les chefs d'entreprise, puisque je les côtoie depuis trente ans, et je sais que tous, français comme étrangers, ont à peu près les mêmes préoccupations. Je les entends souvent affirmer que, dans l'Europe et le monde concurrentiels où nous vivons, le Royaume-Uni, l'Espagne, l'Italie ou la Belgique sont plus attractifs que notre pays, qui présente une forte incertitude fiscale et juridique – le code du travail, en particulier, leur semble parfois bien compliqué. Le rapporteur a-t-il prévu ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 10/09/2013

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrick Balkany

Vous avez annoncé, monsieur le ministre, le dépôt par la France d'un projet de résolution dénonçant le massacre du 21 août commis par le régime et exigeant la lumière sur le programme syrien d'armes chimiques. Cette déclaration intervient quelques heures après la proposition russe de retirer à la Syrie son arsenal chimique, proposition saluée, avec certaines réserves, par la plupart des chancelleries et que le régime syrien a accueillie favorablement. L'initiative française n'arrive-t-elle pas au pire moment, alors que se profile une sortie de crise et que le régime d'al-Assad semble prêt à des concessions ? Cette initiative traduit certes de bonnes ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 29/05/2013

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrick Balkany

Je remercie Mme Dagoma pour son rapport. La presse a essentiellement mis en avant les exclusions que la France et ses partenaires européens souhaitent dans cet accord, comme celles des biens culturels et de l'audiovisuel. Cette proposition de résolution demande que soient également exclus les secteurs de la défense et de la sécurité et que les dispositions communautaires relatives au clonage du bétail, à l'utilisation des hormones de croissance dans les élevages, aux OGM ou bien encore à la décontamination chimique des viandes ne soient pas remises en question. Les États-Unis de leur côté souhaitent-ils exclure certains secteurs du champ de la négociation ? ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 18/07/2012

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrick Balkany

Le rapporteur a évoqué un « pré-démantèlement » visant à se débarrasser d'un certain nombre de produits dangereux avant que les bateaux ne gagnent les chantiers. J'aimerais en savoir un peu plus : comment et où ces opérations se dérouleraient-elles ?

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 17/07/2012

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrick Balkany

Au lycée français de Londres, la scolarité coûte 1 800 livres par trimestre et par enfant, ce qui représente 6 900 euros par an et par enfant ! Pour les salariés d'entreprises françaises qui ont été mutés à Londres, pour les fonctionnaires qui y travaillent, c'est hors de prix ! Cette décision semble contraire au bon sens. C'est au nom de l'égalité entre les Français, qu'ils vivent en France ou à l'étranger, que l'on avait rendue gratuite la fréquentation des lycées français à l'étranger. Sachant combien cette égalité vous est chère, monsieur le ministre, je ne peux croire que l'on vous ait consulté et je serais heureux de connaître votre ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 17/07/2012

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrick Balkany

Monsieur le ministre, les Français de l'étranger dont les enfants s'apprêtent à entrer au lycée – en terminale, en première ou en seconde – viennent d'apprendre qu'ils devront dès la rentrée payer leurs études, jusqu'alors gratuites. Cette décision les pénalise lourdement.

Consulter