Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2012 et octobre 2019

S'abonner aux résultats
de cette recherche

Email
par email
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 20 sur 143 triés par date — trier par pertinence

Commission des affaires étrangères - Intervention le 15/02/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Baumel, rapporteur

Philippe Baumel Je rappellerai juste que nous examinons aujourd'hui un autre texte important, concernant la réouverture de la voie Belfort-Delle, ce qui facilitera notamment l'accès des voyageurs au réseau TGV.Suivant l'avis du rapporteur, la commission adopte les projets de loi n° 4351 et n° 4352 sans modification.

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 15/02/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Baumel, rapporteur

Philippe Baumel Ces deux conventions avec la Suisse traitent toutes deux des conditions de réalisation de nouvelles liaisons ferroviaires transfrontalières et ont été signées l'une et l'autre en 2014 et déjà approuvées par le Sénat.Il s'agit notamment de désengorger la circulation dans le bassin de Genève. La première des deux conventions concerne la modernisation de la ligne ferroviaire d'Annemasse à Genève. Elle a pour objet de définir les modalités de réalisation du projet dit « Cornavin-Eaux-Vives-Annemasse », ou CEVA. Ce projet vise à aménager une ligne urbaine rapide qui reliera le centre de Genève à Annemasse, soit en modernisant de vieux tronçons, soit en en ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 08/02/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Baumel

Monsieur le ministre, le désir de votre pays d'intégrer l'OTAN pose une question majeure de relations internationales. Votre gouvernement a demandé début juillet aux membres de l'organisation de lui apporter un soutien massif pour faire enfin progresser ce dossier. Avez-vous le sentiment d'avoir reçu tous les soutiens nécessaires ? Comment le problème pourrait-il être désormais résolu, compte tenu de l'évolution politique que connaissent les États-Unis avec l'arrivée au pouvoir de Donald Trump ?En ce qui concerne l'Ossétie du Sud, un référendum a été annoncé, dont certains disent qu'il pourrait se tenir courant 2017. Quelle est la position de votre ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 01/02/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Baumel

Lors du dernier débat budgétaire, il avait été convenu, dans le cadre d'un accord prévoyant que l'application de la TTF serait effective au plan européen à compter du 1er janvier 2018, que des négociations seraient engagées avec nos partenaires européens sur ce sujet. Pourriez-vous nous indiquer si ces négociations sont en cours et leur degré d'avancement ? Si, par malheur, ces négociations n'aboutissaient pas, quelle serait l'attitude de la France ?Par ailleurs, nous constatons, notamment en Afrique de l'Est, la pénétration d'un islam qui n'a rien à voir avec celui qui est traditionnellement pratiqué dans cette partie du continent mais qui se développe à ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 18/01/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Baumel, rapporteur

Philippe Baumel Il me revient de vous présenter l'accord relatif aux services de transport aériens entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de la République du Gabon.Je précise qu'il s'agit d'un texte technique qui n'a pas beaucoup de rapport avec la situation politique présente du Gabon.Cet accord, qui est similaire à cinq autres accords examinés le 14 décembre dernier par notre commission sur le rapport de M. Michel Terrot, vise à établir un cadre juridique pour l'exploitation des services aériens entre la France et le territoire du Gabon.Le trafic entre la France et le Gabon est actuellement régi par un accord bilatéral signé en 1977. Il ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 18/01/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Baumel, rapporteur

Philippe Baumel J'ai envie d'être davantage concret encore à propos des pistes à travailler entre les pays de la région, la France et l'Europe. Je me demande ainsi s'il ne faudrait pas envisager de prioriser notre relation en termes de développement sur les questions, par exemple, d'infrastructure. Au Maroc en particulier, à Casablanca ou à Tanger, les infrastructures essentielles ont été positionnées afin de permettre d'irriguer la totalité du pays. Ne faudrait-il pas – peut-être la France pourrait-elle pendre une initiative avec l'Union Européenne – envisager la création de nouveaux ports en eaux profondes ? Je pense notamment ici à l'Algérie. Ne faudrait-il ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 14/12/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Baumel

Nous avons tous envie d'approuver le rapport de M. Destot et cet accord. Il est un élément clé pour une relance que nous attendons tous, celle d'une politique de grands travaux poussée par l'Union européenne, même si elle ne participe qu'à 40% de son financement. C'est à travers une politique de grands travaux que nous arriverons à faire redémarrer une partie de notre économie.Ma question porte sur les conditions d'exploitation de ce tunnel, et plus précisément de la ligne. Des interrogations sont apparues ces derniers mois sur la rentabilité d'un certain nombre de liaisons à moyen terme. Vu l'importance de l'investissement, peut-on avoir des précisions sur ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 06/12/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Baumel

J'ai une question, qui est quasiment de détail, sur l'architecture institutionnelle. L'accord prévoit la constitution de comités directeurs auxquels participeront deux représentants français, l'un du ministère de la santé et l'autre de l'Agence nationale de santé publique. A aucun moment, il ne semble avoir été envisagé qu'un des représentants français vienne du quai d'Orsay. On peut pourtant imaginer que, sur certains enjeux, il serait utile d'avoir un éclairage diplomatique. A priori, cela a été écarté. Savez-vous pour quelles raisons ?

Consulter

Commission des affaires européennes - Intervention le 22/11/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Baumel

Madame l'ambassadrice, je voudrais revenir sur vos propos appelant à une initiative politique forte dans les mois et les années à venir.Je partage votre sentiment, mais je voudrais avoir votre éclairage sur la méthode. Notre pays peut jouer un rôle central dans cette aventure politique, et entraîner quelques-uns des principaux pays européens, qui ont une vision plus dynamique de ces enjeux. Mais pouvons-nous faire de même avec les pays africains, pour trouver un accord partagé et fixer des objectifs communs clairs et très gradués, année après année, pour avancer concrètement ?Sur la question africaine, le président Vauzelle évoquait le formidable travail ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 07/11/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Baumel

Ces deux amendements visent à augmenter les crédits de la ligne du programme 105 affectés aux bourses scolaires du réseau de l'AEFE en prélevant des crédits sur le programme 151 qui concerne les français de l'étranger et les affaires consulaires.Je dois donner un avis défavorable pour deux raisons essentielles. Tout d'abord, il n'y a pas de marge sur le programme 151 pour ce transfert au sein de la mission. Ensuite, il n'y aura pas de problèmes pour financer les bourses scolaires en 2017. Le ministre a précisé les choses tout à l'heure. Le montant inscrit suffira car l'AEFE utilise la soulte accumulée au début de la législature. Il vaut donc mieux faire des ...

Consulter

Commission élargie : finances - affaires étrangères - affaires culturelles - affaires économiques - Intervention le 07/11/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Baumel, rapporteur pour avis de la commission des affaires étrangères pour les programmes « Action de la France en Europe et dans le monde » et « Français à l'étranger et affaires consulaires »

Philippe Baumel Les crédits de la mission « Action extérieure de l'État » apparaissent en légère diminution pour 2017, si l'on neutralise les crédits affectés cette année au financement de la COP 21, objet d'un programme dédié qui disparaît. Cette évolution masque des tendances très contrastées s'agissant des programmes 105 et 151 que j'ai l'honneur de rapporter devant vous.Deux priorités font l'objet d'un effort particulier. La première, au sein du programme 151, concerne l'organisation des élections présidentielle et législatives de 2017. La deuxième est la sécurité, pour laquelle 62,2 millions d'euros et 67 emplois sont débloqués, en particulier pour assurer la ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 26/10/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Baumel

Monsieur le directeur, au Gabon, la réaction publique de la France s'avère de faible intensité. En effet, notre ministre des affaires étrangères a utilisé des mots fort diplomatiques qui n'ont peut-être bousculé personne. Est-il envisagé de réagir plus significativement, notamment auprès de l'UA voire des Nations unies, pour baliser davantage le chemin et pour poser les jalons d'une éventuelle coordination internationale face à des manifestations qui suivraient les conclusions de la mission d'observation électorale de l'Union européenne ?En RDC, le dialogue reste disjoint de la réalité du pays, puisque seule une partie de l'opposition y participe. On se ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 12/10/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Baumel

Je souhaite poser trois questions très rapides.Le contexte en Afrique centrale est particulièrement dégradé sur le plan économique, mais aussi sur le plan politique, du fait des conséquences d'élections plus ou moins vagues, pour ne pas dire autre chose. Cela pourrait-il pousser l'AFD à réorienter une part de son aide dans ces pays, aujourd'hui extrêmement fragilisés ?Vous avez évoqué la question énergétique, évidemment essentielle pour le développement de l'Afrique. Nous avons beaucoup parlé d'électrification un peu partout sur le continent, mais pour qu'il y ait de l'électricité, il faut qu'il y ait de l'énergie. Quelles sont les orientations en ...

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 27/09/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Baumel

L'annonce faite le 7 septembre a provoqué la surprise générale, et la stupeur chez les salariés. J'en veux pour preuve que, sur le site du Creusot, situé dans ma circonscription, près de 400 salariés ont débrayé ce matin par solidarité avec les salariés de Belfort dont l'emploi est aujourd'hui menacé.Vous avez justifié votre stratégie principalement par une baisse de charge ; or le « trou » de charge entre 2018 et 2021 était acté depuis longtemps. Vous ne nous avez pas expliqué – ou vous n'avez pas voulu nous dire précisément – ce qui a motivé votre expression forte du 7 septembre, dans laquelle certains voient une stratégie de mise sous ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 05/07/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Baumel

Ma question porte sur le Brexit, et plus particulièrement sur son impact sur le démarrage du chantier de Hinckley Point. Les salariés et syndicats d'EDF et Areva, compte-tenu de la situation d'extrême faiblesse de notre filière nucléaire, y sont sensibles. Il faut absolument que nous arrivions à avoir une position claire sur le démarrage de ce chantier. Mesurez-vous déjà l'impact du Brexit ?Je tiens à saluer vos propos sur la nécessité d'avoir un partenariat franc et renouvelé avec la Russie. C'est une question qui revient de façon récurrente dans les débats de la commission. Nous sommes sensibles à l'évolution de cette relation. Dans ma circonscription, ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 29/06/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Baumel

Les sanctions sont-elles utiles ? C'est la première question à se poser. Visiblement, ce n'est pas le cas. Elles n'atteignent pas leur objectif. Elles n'influencent pas la politique de la Russie vis-à-vis de l'Ukraine, qui n'a pas été modifiée. Elles ont même des incidences négatives pour l'Union européenne et elles sont de plus dommageables pour son image vis-à-vis du peuple russe, qui était assez favorable à l'Europe et très francophile. De même que pour le Proche-Orient ou pour les conséquences du Brexit, il y a matière à une initiative française pour desserrer l'étau d'une politique qui est selon une expression qui a été récemment employée, à « ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 22/06/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Baumel

Selon certaines estimations, il y aurait plus de deux millions de réfugiés au Liban. La question s'est récemment posée de l'éventuelle naturalisation de certains d'entre eux, avec toutes les polémiques que cela nourrit dans différentes communautés libanaises. L'intégration des réfugiés pourra-t-elle aller jusqu'à la naturalisation éventuelle d'une partie d'entre eux ?Vous avez évoqué le virage saoudien qui laisse, d'une certaine façon, davantage de place à l'Iran au Liban. Avez-vous des informations sur les investissements des Libanais à Téhéran ? Y a-t-il un choix délibéré d'investir dans ce pays pour tisser une toile politique et économique ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 31/05/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Baumel

La situation au Brésil nous inquiète tous. Le départ précipité de Dilma Rousseff, accusée de prévarication, crée une situation délicate dans un pays qui est traditionnellement la locomotive du continent. Quelle est votre analyse sur ces évènements qui ne sont pas sans conséquence sur l'économie de la région et risquent de laisser des traces sur le développement démocratique du continent, lequel paraissait pourtant bien engagé ?

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 18/05/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Baumel

Monsieur le secrétaire général adjoint, j'aurai trois questions rapides.La première porte sur les dons et a été évoquée il y a un instant. Au lendemain de la conférence d'Addis-Abeba, du discours de New-York devant les Nations unies sur le programme de développement durable à l'horizon 2030, et après l'accord de Paris dans le cadre de la COP 21, comment, concrètement, la France va-t-elle tenir son engagement de consacrer 0,7 % de son revenu national brut (RNB) à l'aide publique au développement ? Et surtout, selon quel échéancier ? L'engagement du Président de la République a été très clair. Mais pouvez-vous nous préciser les étapes que vous ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 04/05/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Baumel

Vous venez d'évoquer le positionnement des Américains dans ce dossier : dans le contexte préélectoral qui est le leur, ils sont un peu en stand-by. Comment analysez-vous cette situation ? Est-ce un avantage pour d'autres initiatives telles que celle de la France ou bien est-ce, au contraire, une difficulté majeure qui va nous empêcher d'avancer dans le cadre de notre initiative ?Quelle est l'influence de la situation au Liban sur le problème israélo-palestinien ? On sait toute la fragilité de ce pays, le poids des réfugiés qu'il accueille, l'influence déterminante du Hezbollah, qui provoque, par ricochet, un durcissement de la position israélienne.

Consulter