Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2012 et juillet 2020

S'abonner aux résultats
de cette recherche

Email
par email
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 20 sur 46 triés par date — trier par pertinence

Commission des affaires étrangères - Intervention le 09/04/2014

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Avi Assouly

Ma question concerne l'Algérie, où le président Bouteflika s'est porté candidat à un quatrième mandat. Les réseaux sociaux diffusent de nouveaux appels à manifester, et plusieurs dizaines d'interpellations violentes ont déjà eu lieu début mars, lors d'une première manifestation. Vous attendez-vous à ce que le mouvement gagne en ampleur, y compris à l'étranger ? Pourrait-il connaître la même suite que précédemment en Tunisie et en Egypte ?

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 26/02/2014

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Avi Assouly

À l'instar de M. Vauzelle, je salue votre action sur le dossier ukrainien, monsieur le ministre. Vous avez souligné la grande hétérogénéité de l'opposition et, de même que vos collègues européens, vous avez fait part de vos craintes concernant la présence, parmi les manifestants, de militants d'extrême-droite, qui ne sont nullement favorables aux valeurs et aux idéaux de l'Union européenne. Certes, Svoboda dénonce la corruption, mais il ne fait pas mystère de ses positions antisémites. Comment réduire son influence et celle de ses dirigeants ?

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 19/02/2014

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Avi Assouly

Madame, vous avez évoqué la mise en place du vote à la majorité qualifiée pour surmonter les blocages causés par l'exigence de l'unanimité. Quelles sont les réticences rencontrées parmi les gouvernements et les parlementaires ? Une évolution des traités est-elle envisageable ? Et selon quel calendrier ?

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 18/02/2014

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Avi Assouly

L'arrivée des renforts début mars implique-t-il un changement de stratégie ?La Présidente Samba-Panza souhaite que nos troupes restent sur place au moins jusqu'au 15 février 2015 ; or, à mon sens, la situation ne sera sans doute pas réglée à cette date.Vous l'avez rappelé, le pays manque d'infrastructures et les besoins financiers sont importants, d'autant que la saison des pluies arrivera bientôt. L'Union européenne, qui a décidé l'envoi de soldats, apportera-t-elle de nouveaux concours financiers ?

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 05/02/2014

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Avi Assouly

Pour fabriquer des véhicules en Iran, il faut pouvoir y faire venir des pièces détachées.

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 04/02/2014

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Avi Assouly

Il importe de préciser que le développement de l'intégration des collectivités territoriales ultramarines dans leur environnement régional est fondamental et qu'il est un préalable au renforcement, mais aussi au maintien, de l'influence française dans ces régions.L'avis du Conseil économique, social et environnemental sur le projet de loi souligne l'atout considérable que constituent les collectivités d'outre-mer « qui ont un rôle de catalyseur à jouer de par leur position géographique, une identité culturelle partagée avec leur voisinage et leur participation active à de nombreuses organisations régionales ». Les collectivités territoriales ultramarines ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 14/01/2014

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Avi Assouly

Outre les améliorations dans le fonctionnement des institutions, il faut proposer des politiques européennes qui pourraient affecter la vie de nos concitoyens, notamment européens – je pense particulièrement à la formation et à l'emploi. Le projet européen visant à retrouver la confiance des citoyens doit se traduire par des opportunités professionnelles et s'adresser en priorité aux jeunes. La garantie jeunesse qui a été créée, dotée de 6 milliards d'euros mobilisables en 2014 et 2015, est une excellente chose à cet égard, mais il faut parallèlement mettre en place des dispositifs qui répondront sur le long terme aux défis de l'emploi.J'ai relevé ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 07/01/2014

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Avi Assouly

La Lettonie est le dix-huitième État membre de l'Union européenne à avoir rejoint la zone euro, le 1er janvier 2014. Or, des doutes et des inquiétudes se font jour concernant les comptes de ce pays. Les principales critiques portent sur le manque de transparence, et surtout la trop grande part qu'occupent les fonds étrangers dans les banques lettones. La BCE elle-même a exprimé des craintes, s'interrogeant sur la soutenabilité à long terme de la convergence économique pour ce pays. Les réticences sont nombreuses, et le peuple letton lui-même semble s'être vu imposer une adhésion à l'euro qu'il ne désirait pas. Quel est, Monsieur le Ministre votre sentiment sur ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 18/12/2013

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Avi Assouly

Comme l'a rappelé Mme la présidente, vous êtes l'un des sept représentants spéciaux nommés par le ministre des affaires étrangères pour développer notre diplomatie économique. Avez-vous engagé des projets ou des actions communes avec les six autres représentants spéciaux ?Lors de la visite du Premier ministre en Russie le mois dernier, le président de la Chambre de commerce et d'industrie franco-russe, M. Emmanuel Quidet, a déclaré que, contrairement aux idées reçues, il était souvent plus facile de développer une entreprise en Russie que dans d'autres pays émergents. Quelles sont les difficultés qui peuvent encore freiner le développement des entreprises ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 29/10/2013

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Avi Assouly

Les membres de l'Union européenne ont adopté dans la nuit de jeudi à vendredi une déclaration commune après les révélations sur l'espionnage américain, qui appelle au respect mutuel et soutient l'initiative franco-allemande pour des discussions avec les États-Unis. Herman Van Rompuy a commenté cette déclaration en précisant que « La France et l'Allemagne vont rechercher un contact bilatéral avec les États-Unis pour trouver un compromis d'ici la fin de l'année » sur l'encadrement du renseignement. Quel est votre sentiment face à cette initiative franco-germanique et à l'effacement de l'Union européenne qui, une fois de plus, semble ne pas parvenir à ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 16/10/2013

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Avi Assouly

Cet accord prévoit une disparition presque totale des droits de douane. Cela peut inquiéter le secteur automobile. L'accès des constructeurs coréens au marché européen va être facilité Le marché européen risque d'être déstabilisé par les industriels coréens, moins touchés que les marques européennes. N'est-ce pas un cheval de Troie ?

Consulter

Commission des affaires européennes - Intervention le 09/10/2013

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Avi Assouly

Vous avez signalé les avancées de l'intégration européenne en matière financière, budgétaire et économique mais l'intégration politique reste désespérément en suspens, sans que l'on sache si la question sera jamais tranchée. À quand la construction fédérale, selon vous ?

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 01/10/2013

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Avi Assouly

Comme la majorité des État membres, la France estime que les conditions ne sont pas réunies pour que la Roumanie et la Bulgarie fassent partie de l'espace Schengen à la fin de l'année. Hier, monsieur le ministre, vous avez déclaré à la radio : « S'il n'y a pas un changement de conditions, nous n'y sommes pas favorables ». Quelles sont ces conditions que la Roumanie et la Bulgarie devraient remplir ? Serait-il envisageable que ces pays bénéficient de mesures d'accompagnement ?

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 18/09/2013

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Avi Assouly

La crise semble accroître le rejet du projet européen et provoquer des replis nationalistes dans plusieurs États membres. Observe-t-on en Espagne une montée de l'euroscepticisme ?

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 17/09/2013

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Avi Assouly

Le Président Mahmoud Abbas a récemment dit qu'il aimerait revoir sa ville natale – qui est située en Israël –, mais qu'il n'envisageait pas de retourner y vivre. Faut-il voir dans cette déclaration un renoncement de fait au droit au retour ? Ce pourrait être une clé pour débloquer les négociations.Autre observation : les trois quarts des israéliens sont prêts à accepter un État palestinien, même si – c'est un paradoxe – ce sont les mêmes qui disent qu'ils ne croient pas à la paix.Au regard de ces éléments, je préfère garder l'espoir. Il nous faut croire qu'une solution est possible.

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 10/09/2013

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Avi Assouly

Vous nous avez dit, monsieur le ministre, accueillir la proposition russe avec intérêt et précaution et déclaré que, pour être recevable, elle devait être assortie de conditions impératives : que tout se passe sur la base d'une résolution contraignante du Conseil de sécurité de l'ONU, selon un calendrier également contraignant et avec des conséquences fermes si les engagements pris n'étaient pas respectés. Au vu des divergences entre les membres du Conseil de sécurité, je m'interroge sur la nature de ces conséquences, car je suis malheureusement peu optimiste, étant donné le comportement général de Bachar al-Assad au cours des dernières années. ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 23/07/2013

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Avi Assouly

Nous admirons tous votre courage et votre détermination. Vous allez rencontrer le Président de la République ; qu'attendez-vous de cette rencontre, et de votre tournée des capitales occidentales ? Si la conférence de Genève 2 se tient, comment faire fléchir la Russie et l'Iran ? Qu'est-ce qui peut entraîner le départ de Bachar al-Assad ?

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 10/07/2013

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Avi Assouly, rapporteur

Avi Assouly C'est dommage, car il y a un consensus sur l'opportunité d'une plus grande coopération avec l'Indonésie. Je remercie à cet égard M. Guillet d'avoir « apporté de l'eau au moulin » de l'Indonésie en soulignant l'importance de ce pays et ses évolutions positives.

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 10/07/2013

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Avi Assouly, rapporteur

Avi Assouly Tout d'abord, je tiens à dire à Noël Mamère que l'accord permettra l'intensification du dialogue sur le développement durable. C'est justement un cadre utile pour soutenir le changement de politique indonésienne concernant notamment la gestion de ses forêts. Il est en revanche possible d'attirer l'attention du gouvernement sur le projet Eramet pour que ce dossier soit aussi évoqué lors des visites bilatérales. Je rappelle que Mme Bricq était en Indonésie il y a moins d'un mois.

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 10/07/2013

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Avi Assouly, rapporteur

Avi Assouly L'accord-cadre qui nous est soumis ce matin est un accord de partenariat et de coopération entre la Communauté européenne et ses États membres, d'une part, et l'Indonésie, d'autre part, signé le 9 novembre 2009. Il se substitue, pour l'Indonésie, à l'accord conclu en juin 1980 entre la Communauté économique européenne et l'Association des Nations d'Asie du Sud-est ou ANASE, relatif à la coopération dans les seuls domaines commercial, économique et du développement. À ce jour, tous les États ont procédé à cette ratification, à l'exception de la France et la Grèce. L'Indonésie a notifié l'achèvement de ses procédures internes le 15 mars 2012. Le Sénat a ...

Consulter