Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2012 et mars 2021

S'abonner aux résultats
de cette recherche

Email
par email
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 20 sur 424 triés par date — trier par pertinence

Intervention en hémicycle le 15/12/2016 : Statut de paris et aménagement métropolitain

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Bernard Debré

Nous sommes confrontés tous les jours aux récriminations des Parisiens, qui nous disent que Paris est de plus en plus sale. Je ne dirai pas que certains arrondissements sont plus sales que d’autres. L’ambiguïté est formidable, car les habitants adressent aux maires et conseillers d’arrondissement de vives critiques, alors que ceux-ci ne disposent pas de compétences en la matière. Les maires d’arrondissement aimeraient être associés de manière plus forte à l’organisation de la propreté. Ils ne servent déjà pas à grand-chose, mais quelle sera leur utilité si on leur ôte toutes leurs compétences ?

Consulter

Intervention en hémicycle le 14/12/2016 : Statut de paris et aménagement métropolitain

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Bernard Debré

…regardez ce qui se passe sur le boulevard Saint-Germain, regardez ce qui se passe ailleurs ! Les encombrements sont si nombreux que la pollution augmente de façon indécente, comme les temps de trajet ! C’est absolument aberrant !D’un côté, vous sanctuarisez Paris tout en voulant l’ouvrir sur la métropole, de l’autre, vous augmentez la pollution pour des raisons idéologiques.

Consulter

Intervention en hémicycle le 14/12/2016 : Statut de paris et aménagement métropolitain

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Bernard Debré

Et puis, révérence gardée, ne parlons pas trop non plus de la pollution. On est en train de nous dire que c’est formidable, que nous allons permettre aux Franciliens et aux Parisiens de se promener à pied sur les berges mais regardez ce qui se passe sur les berges hautes…

Consulter

Intervention en hémicycle le 14/12/2016 : Statut de paris et aménagement métropolitain

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Bernard Debré

J’ajoute que la fermeture des voies sur berges nord a eu des conséquences absolument dramatiques, non seulement pour la périphérie de Paris – nous savons ce qu’il en est du boulevard périphérique – mais à l’intérieur de la ville.

Consulter

Intervention en hémicycle le 14/12/2016 : Statut de paris et aménagement métropolitain

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Bernard Debré

…c’est-à-dire pour les habitants de la métropole. Et l’on est en train de dire que leur usage dépendra uniquement de la décision de la Ville de Paris !

Consulter

Intervention en hémicycle le 14/12/2016 : Statut de paris et aménagement métropolitain

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Bernard Debré

Je reprendrai l’argumentation de Claude Goasguen et me rallierai sans doute à celles qui suivront.Nous sommes en train de « métropoliser » les grandes villes et de sanctuariser Paris ! C’est complètement aberrant, complètement stupide ! Les voies sur berges sont indispensables pour les Parisiens mais aussi pour tous ceux qui entrent dans la ville et la traversent…

Consulter

Intervention en hémicycle le 14/12/2016 : Statut de paris et aménagement métropolitain

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Bernard Debré

Dans ces conditions, Mme Hidalgo ne représenterait que ses électeurs : or il n’y en a pas beaucoup, parce qu’elle s’est toujours fait battre !

Consulter

Intervention en hémicycle le 14/12/2016 : Statut de paris et aménagement métropolitain

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Bernard Debré

Nous venons d’entendre que M. Untel représente « ses » électeurs, ceux qui ont voté pour lui : c’est la première fois que j’entends cela en démocratie ! Nous représentons la totalité de nos électeurs : quand on est élu député, on représente aussi bien la majorité que l’opposition.

Consulter

Intervention en hémicycle le 14/12/2016 : Statut de paris et aménagement métropolitain

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Bernard Debré

Faisons un effort, monsieur Caresche : après les 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements, allons jusqu’au 20e ! Réunissons-les tous ! C’est une question de pluralisme politique, certes, mais aussi de démocratie. En démocratie, le maire est élu avec plus de voix que son concurrent, lequel n’est donc pas élu ; or ce n’est pas le cas. Voilà le vrai problème ! Vous voulez regrouper les 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements, mais vous ne voulez pas le regroupement proposé par M. Caresche : pourquoi ? Parce que le secteur des 1er, 2e, 3e et 4e est dévolu à quelqu’un d’autre !

Consulter

Intervention en hémicycle le 14/12/2016 : Statut de paris et aménagement métropolitain

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Bernard Debré

Je ne prendrai pas l’accent de Marseille – chacun son accent : il paraît qu’à Paris, on n’en a pas !

Consulter

Intervention en hémicycle le 14/12/2016 : Statut de paris et aménagement métropolitain

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Bernard Debré

Peut-être. Ce sont, qui plus est, des comptes d’apothicaire, avec des chiffres de 10 000 ici, 15 000 là. La vérité est simple : on aurait dû et on devrait faire en sorte que le maire de Paris soit élu par tous les Parisiens et que nous ayons un maire véritablement représentatif – un amendement a du reste été déposé en ce sens.Nathalie Kosciusko-Morizet l’a dit tout à l’heure : Mme Hidalgo a été élue avec moins de voix qu’elle. Elle a été battue dans le 15e et il faudra bien lui trouver un nid, un endroit où elle puisse être élue. Ça ressemble un peu à de la magouille. Puisque vous voulez regrouper les 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements – M. ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 14/12/2016 : Statut de paris et aménagement métropolitain

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Bernard Debré

Je voulais dire : « magouilles », mais ça ne se dit pas ici. Ce n’est pas convenable.

Consulter

Intervention en hémicycle le 14/12/2016 : Statut de paris et aménagement métropolitain

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Bernard Debré

Je suis surpris de ce regroupement, qui évoque un peu – pardonnez-moi le terme – une manigance, pour ne pas dire autre chose.

Consulter

Intervention en hémicycle le 17/11/2016 : Projet de loi de finances pour 2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Bernard Debré

mais il n’empêche qu’il vaut mieux avoir des jeunes qui vont pérenniser l’emploi, utiliser de nouvelles technologies et peut-être faire de la recherche. C’est tout de même mieux que de permettre, même à des gens de mon âge – je remercie mes collègues pour leur réaction – de rester encore dans les hôpitaux. Je peux toujours opérer, mais je pense qu’il est malgré tout préférable que des jeunes nous remplacent.

Consulter

Intervention en hémicycle le 17/11/2016 : Projet de loi de finances pour 2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Bernard Debré

Je suis favorable à cet amendement car il y a un véritable problème : on sait que 30 % des postes hospitaliers sont vacants parce que considérés comme non attractifs. Les médecins qui les occupaient sont partis ailleurs. Je rappelle aussi que 20 % à 30 % des postes dans les hôpitaux sont occupés par des médecins à diplôme étranger. Et qu’on ne se méprenne pas : je les en remercie parce que sinon les établissements ne fonctionneraient plus ! La solution envisagée est de laisser les médecins y travailler jusqu’à l’âge de soixante et onze ans, soixante-douze ans, voire soixante-treize ans… Je ne veux pas du tout dire qu’à cet âge on a des ...

Consulter