Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2012 et juin 2020

S'abonner aux résultats
de cette recherche

Email
par email
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 5 sur 5 triés par date — trier par pertinence

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 27/01/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christian Jacob

Merci, monsieur le Président, de m'accueillir dans cette commission, dont je ne suis pas membre.Monsieur le Premier ministre, je réagirai rapidement à vos propos, tout en soulignant la difficulté que nous éprouvons à travailler sur un texte dont nous ne disposons pas, puisque j'ai compris que le texte déposé le 23 décembre allait être modifié.L'opposition a toujours, quand il s'est agi d'armer la France contre le terrorisme, su répondre présente. Sur la poursuite des frappes aériennes en Syrie, sur la loi relative au renseignement, sur la loi prorogeant l'état d'urgence, l'opposition a pris ses responsabilités. Aujourd'hui et demain, elle saura le faire à ...

Consulter

Comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques - Intervention le 28/02/2013

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christian Jacob

Parmi les principales causes de la disparition d'entreprises au cours de leurs cinq premières années d'existence, il faut bien sûr signaler l'insuffisance de l'accompagnement, mais aussi l'impossibilité de se constituer un fonds de roulement, ce qui entraîne des impayés de charges, interdit de réagir rapidement à un aléa du marché et fait basculer l'entreprise dans une spirale infernale. Or les aides publiques interviennent le plus souvent pour le financement d'investissements, mais rarement en faveur du fonds de roulement.Il faut aussi évoquer le prélèvement des cotisations sociales en fonction des disponibilités de trésorerie. Trop souvent, la liquidation ...

Consulter

Comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques - Intervention le 18/10/2012

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christian Jacob, président du groupe UMP

Christian Jacob C'est préférable, en effet, car plus le congé est long, plus difficile sera le retour à l'emploi.En ce qui concerne les modes de garde, il est essentiel de laisser aux parents une totale liberté de choix. Le rôle de la puissance publique est de proposer aux parents l'offre la plus complète possible, mais pas d'établir un classement entre les différentes solutions. Le bon mode de garde, c'est celui qui est adapté à la demande des parents.Quant au crédit d'impôt famille, il faudrait trouver le moyen d'en développer l'usage, car les entreprises n'y ont pas suffisamment recours. Non seulement cet outil peut servir à prendre en charge une partie des coûts de ...

Consulter

Comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques - Intervention le 18/10/2012

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christian Jacob, président du groupe UMP

Christian Jacob Je félicite les deux rapporteurs pour l'ampleur du travail qu'ils ont réalisé.J'exprimerais une réserve au sujet de la petite enfance, car je ne considère pas que la scolarisation des enfants de moins de trois ans soit nécessairement un facteur de progrès. Certes, une scolarisation précoce peut être bénéfique pour l'équilibre de certains enfants. Mais cela ne signifie pas que nous devons la rendre systématique, ni même que nous devons nous donner pour objectif d'augmenter le taux de scolarisation des moins de trois ans. Dans de nombreux cas, l'école maternelle n'apporte rien aux enfants de cet âge.Par ailleurs, un travail important doit être réalisé pour ...

Consulter

Comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques - Intervention le 18/10/2012

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christian Jacob, président du groupe UMP

Christian Jacob Étant conscients de la nécessité de faire un choix, nous sommes d'accord avec vos propositions, notamment pour resserrer le champ de l'évaluation de la formation professionnelle – sachant que de tels sujets sont toujours à tiroirs. Nous proposons de nommer M. Pierre Morange rapporteur sur ce thème.

Consulter