Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2012 et février 2021

S'abonner aux résultats
de cette recherche

Email
par email
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 11 sur 11 triés par date — trier par pertinence

Question orale du 08/10/2014 : Handicap et temps periscolaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

François-Xavier Villain

Ces professionnels compétents n’interviennent évidemment que dans le temps scolaire et rien n’a été imaginé, pensé ni anticipé pour accueillir les enfants dans le temps périscolaire. Sans accompagnement, un tel accueil est évidemment impossible. Les services de l’éducation nationale ne savent que répondre. Aucune concertation n’est engagée …

Consulter

Question orale du 08/10/2014 : Handicap et temps periscolaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

François-Xavier Villain

L’absence de concertation, de pragmatisme et de bon sens est la marque de fabrique de vos réformes. J’illustrerai mon propos, qui n’a rien de polémique, par la difficulté vécue quotidiennement lors de la mise en oeuvre de la réforme des rythmes scolaires. Les difficultés de sa mise en oeuvre sont nombreuses, je n’en évoquerai qu’une seule : l’accueil des enfants en situation de handicap. Dans ma ville, où j’ai recruté 120 animateurs pour 1 800 enfants, quarante enfants en situation de handicap bénéficient d’une assistance à la vie scolaire.

Consulter

Question orale du 08/10/2014 : Handicap et temps periscolaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

François-Xavier Villain

Ma question s’adresse à M. le Premier ministre. Il ne vous échappe pas, monsieur le Premier ministre, que la méthode par laquelle votre gouvernement met en oeuvre les réformes a cet extraordinaire effet de mobiliser contre elles toutes celles et tous ceux qui y sont intéressés et qui devraient en être les acteurs. Cela est vrai de la réforme territoriale, du projet de réforme des professions libérales et enfin de la réforme des rythmes scolaires.

Consulter

Question orale du 19/11/2013 : Avenir des dessertes ferroviaires du cambrésis

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

François-Xavier Villain

Ma question, qui s’adresse à M. le ministre délégué chargé des transports, de la mer et de la pêche, a effectivement trait à la liaison ferroviaire entre Cambrai et Paris.L’arrondissement de Cambrai représente 160 000 habitants et se situe à environ 160 kilomètres de Paris. Actuellement, les habitants du Cambrésis ne disposent que d’une seule liaison directe avec Paris, par un train Intercités qui part le matin à six heures vingt-trois et repart à dix-sept heures quarante-trois. La durée du trajet, pour une distance de 160 kilomètres rappelons-le, est de deux heures cinq.Ce train est utilisé de manière ponctuelle par des personnes qui ...

Consulter

Question orale du 23/10/2013 : Canal seine-nord

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

François-Xavier Villain

Ma question s’adresse à M. le ministre délégué chargé des transports, de la mer et de la pêche ; j’y associe mes collègues Jean-Louis Borloo, Stéphane Demilly et Arnaud Richard.Monsieur le ministre, vous connaissez l’attente des habitants des régions Nord-Pas-de-Calais et Picardie quant à la réalisation du canal Seine-Nord. Ces régions méritent d’être entendues autant que d’autres – plus que d’autres, peut-être ; mais toutes les régions de France demandent aujourd’hui une véritable politique d’aménagement du territoire plutôt que des interventions dans l’urgence et médiatisées. Mais là n’est pas ma question.Ma question ...

Consulter

Question orale du 28/02/2013 : Régime de la redevance audiovisuelle applicable aux personnes hospitalisées

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

François-Xavier Villain

Madame la ministre, votre réponse est la même que celle des précédents gouvernements. Elle montre que l'on continue à nier la réalité : dans un certain nombre d'établissements, certes assez minoritaires, les malades paient la redevance télé, contrairement à la plupart des autres établissements. L'inégalité est donc là. J'ajoute que ne pas payer la redevance télé on est en prison ou quand on a une résidence secondaire, mais la payer lorsque l'on est hospitalisé, à hauteur, je le répète, de 5 euros par semaine, montre objectivement que cette mesure d'exonération mériterait d'être généralisée à toutes les personnes hospitalisées.

Consulter

Question orale du 28/02/2013 : Régime de la redevance audiovisuelle applicable aux personnes hospitalisées

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

François-Xavier Villain

Ma question s'adresse à M. le ministre délégué auprès du ministre de l'économie et des finances, chargé du budget. Elle porte sur le régime de la redevance audiovisuelle applicable aux personnes hospitalisées.Un nombre important d'établissements hospitaliers donnent en gestion à des sociétés privées la mise à disposition de programmes télévisés à leurs patients. L'établissement hospitalier signe ainsi avec la société de gestion une convention qui précise que cette dernière a l'exclusivité de l'installation et de la gestion des téléviseurs au sein de l'hôpital.Aussi, un patient souhaite-t-il avoir accès aux chaînes télévisuelles qu'il ...

Consulter

Question orale du 10/10/2012 : Compensation de la fermeture de la base aérienne de cambrai

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

François-Xavier Villain

Ceci m'amène, monsieur le Premier ministre, à vous poser une seule question : que vaut, sous votre gouvernement, la parole de l'État ?Votre réponse sera écoutée avec intérêt par les millions de Français qui entendent des promesses ; écoutée avec intérêt par les habitants de la région Nord-Pas-de-Calais qui ont pris acte de l'engagement de l'État de créer le canal Seine-Nord ; écoutée avec intérêt par les habitants du Cambrésis qui demandent au Gouvernement de garantir l'équité entre les territoires et l'impartialité de l'État. (Applaudissements sur les bancs du groupe UDI et plusieurs bancs du groupe UMP.)

Consulter

Question orale du 10/10/2012 : Compensation de la fermeture de la base aérienne de cambrai

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

François-Xavier Villain

Monsieur le Premier ministre, en juillet 2008, le Gouvernement a décidé la fermeture de la base aérienne de Cambrai : 1 500 personnels civils et militaires dans un arrondissement de 150 000 habitants, soit 1 % de la population.Conscient de l'impact de cette décision, le Gouvernement a mis en oeuvre des mesures de compensation dans le cadre d'un contrat de redynamisation de sites de défense et a décidé l'implantation, à Cambrai, d'un établissement dépendant du commissariat général des armées.Ces mesures ont été longues à appliquer mais ont fini par se concrétiser le 9 février 2011 par la signature du contrat et par la pose de la première pierre du ...

Consulter