Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2012 et mars 2021

S'abonner aux résultats
de cette recherche

Email
par email
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 20 sur 185 triés par date — trier par pertinence

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 22/02/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jacques Lamblin

Avant toute chose, j'aimerais souligner combien l'accès au logement constitue une difficulté pour les cadres des différentes armées affectés à Paris. Il s'agit même de ce que je qualifie de facteur limitant. En effet, lorsque plusieurs options s'offrent à eux, les officiers choisissent souvent de contourner l'affectation à Paris en privilégiant une affectation provinciale. Ce choix est la plupart du temps dicté par le coût du logement, et même s'il existe des indemnisations, leur montant n'est pas à la hauteur. Je ne connais pas la solution, mais vous avez en tout cas raison de mettre ce point en lumière.J'en viens à présent à ma question à proprement ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 01/02/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jacques Lamblin

J'aurai deux questions. D'abord, à la suite de M. Le Bris, je rappellerai que nous savons depuis près de vingt ans que l'établissement de la solde des militaires est très complexe. Nous avons engagé une démarche de centralisation qui n'est pas sans danger, alors que nous aurions pu répartir les risques, en conservant une démarche décentralisée. En poursuivant cette démarche avec Source Solde, ne continue-t-on pas à courir un risque ?Ensuite, il me semble que l'un des problèmes vient de la dissolution des responsabilités, en raison de l'organisation du ministère de la Défense. Les chefs de services se succèdent et, à terme, l'absence de continuité peut ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 25/01/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jacques Lamblin

Vous avez longuement évoqué les reports de charges en considérant que la situation s'améliorait ; nous voulons bien le croire. Il existe plusieurs façons d'améliorer la situation, l'une étant de diminuer certaines dépenses dont le règlement peut être reporté, comme le maintien en condition opérationnelle des matériels. C'est ainsi que l'on a pu observer que, dans beaucoup de domaines et dans une proportion notable, des matériels, hors service, n'ont pas pu être engagés. Ce facteur intervient-il dans l'amélioration de la situation ? Le cas échéant, l'avez-vous évalué ?Avec mon collègue Jean-Jacques Bridey, j'ai conduit les travaux d'une mission ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 24/01/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jacques Lamblin

Vous avez évoqué la présence d'une population russophone assez importante dans les pays baltes. J'aimerais savoir si, à l'inverse, il existe une population non russophone dans l'enclave russe de Kaliningrad, et le cas échéant si la présence de cette population pose également des problèmes – résultant plutôt, cette fois, de son appartenance à l'Europe.Par ailleurs, pouvez-vous nous préciser si la politique occidentale, en particulier américaine, pratiquée après la fin de l'empire soviétique et avant l'émergence de Poutine, qui a consisté pour l'Occident à pousser son avantage au maximum sur le plan stratégique en Europe orientale, en multipliant ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 14/12/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jacques Lamblin, co-rapporteur

Jacques Lamblin S'agissant des briques de base, nous en avons parlé, il y a avant tout la question des matières premières. On pense au produit fissile et aux terres rares. En parallèle, il y a sans doute, dans les « briques » de base, le sujet de la filière des composants électroniques, qui pourrait poser un problème si STMicroelectronics ou Soitec arrêtaient leur activité défense. Mais au-delà, certaines entreprises majeures sont passées sous contrôle étranger. On pense à Alstom ou Thermodyn, dorénavant sous le contrôle de General Electrics, alors que leur rôle dans la production de turbines à vapeur est fondamental. Pour l'heure, des conventions existent pour ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 14/12/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jacques Lamblin, co-rapporteur

Jacques Lamblin Tout à fait. Il permet aussi de faire pression sur des puissances nucléaires de rang secondaire.Quant à ma déclaration contestée – et peut-être contestable, j'en conviens – qui relève plus de l'intuition que du raisonnement, elle repose tout de même sur un minimum d'observations. De nombreuses entreprises impliquées dans le nucléaire, qu'il s'agisse de DCNS, d'Airbus ou encore de Safran ou Thales, sont leaders mondiaux dans leur domaine de compétences. Seraient-elles arrivées à ce niveau si, à un moment, elles n'avaient pas été impliquées dans la production d'instruments nécessaires à la dissuasion, avec les progrès technologiques ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 14/12/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jacques Lamblin, co-rapporteur

Jacques Lamblin Je vais d'abord répondre aux questions de notre collègue Yves Fromion. Concernant les études sur la composante aéronavale, il me semble, de manière plus générale, que les programmes d'études amont – largement évoqués dans le rapport – sont importants car ils permettent à la fois le maintien du savoir-faire dans les bureaux d'études et le maintien du choix stratégique pour les autorités politiques. En même temps, on ne peut pas non plus avoir des programmes d'études amont pour « rester en forme » et soutenir artificiellement l'industrie. Il doit y avoir un échange permanent entre celui qui décide et celui qui sait faire. Notre proposition ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 14/12/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jacques Lamblin, co-rapporteur

Jacques Lamblin Les anticipations que nous pouvons faire en matière budgétaire font état d'un objectif à six milliards d'euros avec une montée en puissance progressive pour arriver à ce montant à l'horizon 2025 ; il n'y aura pas d'augmentation brutale de 3,5 milliards d'euros à six milliards d'euros le 1er janvier 2020. Au-delà du coût, il me semble que lorsque la décision de faire de la France une puissance nucléaire a été prise, personne n'imaginait les conséquences industrielles et économiques qui en découleraient, avec un nombre d'industries majeures qui sont « filles » de la dissuasion et qui participent à la richesse nationale. Le fait de suivre la marche du ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 14/12/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jacques Lamblin, co-rapporteur

Jacques Lamblin Nous avons reçu les représentants du ministère de la Défense britannique et l'idée d'étendre notre partenariat est sans doute à creuser car ce qui existe aujourd'hui est fécond et efficace. Par ailleurs, une telle coopération permet de « partager le fardeau ». À titre strictement personnel, je pense qu'on peut imaginer l'extension d'un tel partenariat au regard, par exemple, des perspectives offertes par le laser mégajoule (LMJ). Élément majeur de la simulation, le LMJ est non seulement très impressionnant mais surtout extrêmement prometteur tant dans le domaine militaire que dans le domaine civil avec par exemple la maîtrise de la fusion nucléaire à des ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 14/12/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jacques Lamblin, co-rapporteur

Jacques Lamblin Avant toute chose, j'aimerais remercier l'ensemble des personnes que nous avons rencontrées au cours des travaux de cette mission. Les responsables militaires comme les grands dirigeants d'entreprises ont fait preuve d'une très grande disponibilité, ce qui témoigne combien cette oeuvre commune, la dissuasion, constitue un enjeu considérable pour ces hommes et ces femmes.Comme l'a indiqué Jean-Jacques Bridey, les raisons de renouveler les moyens de la dissuasion sont ainsi multiples. S'il s'agit avant tout de traiter l'obsolescence, et d'adapter les forces nucléaires aux nouvelles menaces, le renouvellement des moyens de la dissuasion a également un intérêt ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 07/12/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jacques Lamblin

Vous venez de dire que, concernant la FTI, toutes les évolutions sont possibles. Plus généralement, vous avez insisté sur la rapidité de l'évolution technique. Lors de la conception des FTI, a-t-on anticipé la nécessité de s'y adapter en permanence ?

Consulter

Commission élargie : finances - défense nationale - Intervention le 26/10/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jacques Lamblin

Les pupilles dont les parents ont été victimes de persécution antisémite ou d'actes de barbarie ont été indemnisés ou ont droit à une pension, mais pas tous les autres pupilles dont les parents sont morts pendant la Seconde Guerre mondiale. Réparer cette injustice coûterait quelque 98 millions d'euros. Or la prévision de baisse de la dette viagère est estimée à 67 millions d'euros, ce qui laisse une petite marge de manoeuvre. L'argument principal qu'on nous oppose pour ne rien faire est le coût élevé de la mesure ; or je viens de démontrer que nous ne sommes pas dépourvus de moyens. À défaut d'une rente en capital, une rente viagère pourrait au moins ...

Consulter

Comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques - Intervention le 19/10/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jacques Lamblin

Je suis d'accord pour dire qu'il faut tirer le marché vers le haut. Ce n'est pas bien grave quand on le fait pour les voitures, en durcissant par exemple les normes d'émissions de CO2, car c'est un bien consommable dont on change au bout de quelques années. Mais, dans le parcours d'un ménage, le logement est la grande affaire d'une vie commune, pour l'immense majorité de nos concitoyens. Beaucoup de ménages s'étant installés il y a une trentaine d'années dans des pavillons de banlieue arrivent aujourd'hui à l'âge de la retraite et, leurs enfants étant partis, souhaitent se replier sur un appartement en milieu plus urbain. Mais cela leur est impossible car ...

Consulter

Comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques - Intervention le 19/10/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jacques Lamblin

Je confirme ce que vient de dire mon collègue, quant aux difficultés qu'on peut avoir à réaliser des projets d'installation – notamment dans le domaine hydroélectrique. Remettre en service d'anciens moulins est un véritable parcours du combattant, surtout si un projet a le malheur de déplaire a priori à l'administration de contrôle. C'est un aspect auquel il conviendrait de s'intéresser.L'évolution de la réglementation thermique perturbe considérablement le marché immobilier : les logements anciens non-conformes trouvent aujourd'hui difficilement preneurs sur le marché, alors que nous sommes en pleine crise du logement. La nouvelle évolution de cette ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 12/10/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jacques Lamblin

Compte tenu des dotations et de la programmation, dans quel délai sera-t-il remplacé ? Quand les trois flottilles seront-elles opérationnelles, avec des Rafale ?En ce qui concerne les ressources humaines, vous venez d'expliquer que les jeunes marins souffrent de ne pas vivre comme les autres, connectés à internet et aux réseaux sociaux, lorsqu'ils sont en mer. La perspective d'être loin de leur famille pendant de longues missions n'est-elle pas un autre obstacle au recrutement ?Vous faites-vous facilement « chiper » les compétences techniques les plus pointues par le secteur privé ou par d'autres structures ?

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 12/10/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jacques Lamblin

En ce qui concerne la force aéronavale, la perspective d'un second porte-avions est lointaine, n'en déplaise à notre collègue Vitel ; en attendant, il est important que notre porte-avions joue son rôle : emporter des avions ! Or le Super Étendard est en fin de course : il va être mis hors service.

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 05/10/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jacques Lamblin

La distinction entre les enfants de parents morts en déportation et les autres n'est-elle pas un peu spécieuse ? Pourquoi en effet indemniser l'enfant d'un résistant mort en déportation mais pas celui d'un résistant torturé sur le sol français ?D'autre part, je répète que ce qui coûte cher, c'est l'indemnisation en capital des pupilles. En revanche, une indemnisation sous forme de rente serait beaucoup moins coûteuse et plus facile à mettre en oeuvre.

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 05/10/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jacques Lamblin

Pour en revenir à la JDC, dont on semble vouloir à tout prix étoffer le contenu, loin de l'ambition initiale, pourquoi ne pas utiliser du temps scolaire – réparti tout au long de l'année – pour compléter les enseignements de cette journée ?Je constate par ailleurs que cette proposition de budget est, une fois encore, muette sur le problème des pupilles de la Nation, alors qu'une profonde inégalité de traitement subsiste entre les pupilles de la Seconde Guerre mondiale dont les parents – qu'ils soient Juifs ou non – sont morts en déportation et les autres : les premiers en effet sont indemnisées mais pas les seconds.À une question qui ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 05/07/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jacques Lamblin

Certains médias ont récemment fait état de la neutralisation, par les forces de la coalition, du calife de Daech, al-Baghdadi ; cette information ayant été suivie par divers démentis. Qu'en est-il exactement ?

Consulter

Commission d'enquête sur les conditions d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français - Intervention le 30/06/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jacques Lamblin

Le mot de « confiance » que vous avez utilisé, Madame Lambert, est très important. Les attaques médiatiques sapent la confiance qu'inspire encore la filière agroalimentaire française, particulièrement la viande.

Consulter