Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2012 et mars 2021

S'abonner aux résultats
de cette recherche

Email
par email
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 20 sur 348 triés par date — trier par pertinence

Commission des affaires étrangères - Intervention le 15/02/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Pierre Dufau

Il était très important de faire un rapport sur la Côte d'Ivoire, qui est un pays au coeur de l'actualité, dont l'avenir nous intéresse tous. Vous avez évoqué la création d'un Sénat comme participant à l'affermissement de la démocratie ivoirienne et à la réconciliation nationale. Je souhaiterais savoir comment cette initiative est perçue au-delà de la sphère politique, par la population ivoirienne ? Je pense notamment au mécanisme consistant à confier au Président la nomination d'un tiers des membres, plutôt que de les faire élire.Vous avez évoqué un problème fondamental en Afrique, au-delà de la Côte d'Ivoire : la propriété foncière. La ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 25/01/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Pierre Dufau

La République tchèque n'a pas d'équivalent du CNES. Vont-ils en créer un ?

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 24/01/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Pierre Dufau

J'observe que l'accord qui a institué l'APSOI a été signé par l'Union européenne en raison de Mayotte et de La Réunion. Il s'agit donc non seulement de régions ultramarines, mais aussi de régions ultrapériphériques de l'Union.Suivant l'avis du rapporteur, la commission adopte le projet de loi n° 4246 sans modification.La séance est levée à 19 heures

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 18/01/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Pierre Dufau

Chantal Guittet a amorcé la question que je voulais poser. Elle concerne la francophonie que vous évoquez dans le rapport comme pouvant jouer un rôle dans le rapprochement des principaux pays du Maghreb. Je confirme que les Algériens n'ont toujours pas accepté de faire partie de l'Assemblée parlementaire de la Francophonie. Comment plus concrètement voyez-vous le rôle que peut jouer la francophonie et sommes-nous prêts en France à mieux développer l'enseignement de l'arabe ?

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 17/01/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Pierre Dufau

…va-t-elle s'adapter non seulement à l'évolution des États-Unis, que j'ai évoqués au début de mon intervention, mais à celle d'autres pays qui comptent dans le monde comme la Russie ? Nous devons en effet appréhender la réalité de façon globale en faisant jouer à l'Europe tout son rôle et ne pas accepter que les négociations, quelles qu'elles soient, se fassent sans nous.

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 17/01/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Pierre Dufau

Vous connaissez le mot de Cocteau : « Les miroirs feraient bien de réfléchir un peu plus avant de renvoyer les images. »Y a-t-il une stratégie à définir au niveau européen – je pense d'abord à l'axe franco-allemand, au moteur franco-allemand – pour commencer à préparer la présidence Trump ?Vous avez évoqué la réunion du G20 ; quand est-elle programmée ?Vous êtes également revenu sur l'OTAN : peut-on encore en parler ? Y a-t-il encore un commandement intégré ? À quoi sert cette organisation ? Qui paie ?Enfin, dans ce contexte, comment la diplomatie européenne, mue par le moteur franco-allemand,…

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 17/01/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Pierre Dufau

Je commencerai, monsieur le ministre, par ce qui me semble prioritaire : la nouvelle donne des rapports entre les alliés – j'espère qu'on peut toujours les appeler ainsi –, à savoir les États-Unis et, notamment, un certain nombre de pays de l'Union européenne. M. Trump n'est pas encore officiellement investi et ses propos ne sont peut-être pas ceux qu'il tiendra ensuite en tant que président une fois qu'il aura prêté serment – je pense qu'il ferait bien de réfléchir auparavant. (Soutires.)

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 29/11/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Pierre Dufau

Je souhaite féliciter le rapporteur pour l'exhaustivité de sa présentation, l'historique fouillé du Monténégro, le rappel processus d'adhésion à l'OTAN qu'il a explicité et sur l'aspect démocratique de l'État de droit sur lequel, d'ailleurs, notre collègue vient d'intervenir. Pour ma part, je n'ai vu nulle part l'idée selon laquelle la population du Monténégro était divisée à 5050 sur cette intégration. Lors des dernières législatives, il y avait une majorité de Monténégrins favorable à cette intégration.Je suis moins sévère sur la qualité de l'État de droit dans ce pays même s'il y a des progrès à faire comme dans l'ensemble des pays des ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 23/11/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Pierre Dufau

Premièrement, pourriez-vous nous préciser la manière dont vous voyez, d'une part, l'évolution des rapports entre les États-Unis et la Turquie et, d'autre part, les orientations de la nouvelle administration concernant le conflit israélo-palestinien ? Deuxièmement, je souhaiterais que vous nous apportiez des précisions sur l'évolution possible des relations entre les États-Unis et l'Europe, notamment à l'intérieur de l'OTAN ?

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 09/11/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Pierre Dufau

S'agira-t-il d'un appel d'offres international ? Deuxième question, lorsque la tour sera construite, l'accord prévoit-il une formation pour les tadjikes ?

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 19/10/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Pierre Dufau

Nous discutons de ces sujets depuis plusieurs années. Nous prenons acte de vos remarques sur la lisibilité des documents et nous partageons largement votre point de vue, mais cette complexité traduit aussi la difficulté des montages financiers en matière d'APD.Dès 2015, après plusieurs années de baisse de l'effort budgétaire, nous avons pris des positions qui rejoignent vos préoccupations concernant en particulier le rééquilibrage de l'aide en faveur des dons et la place des ONG. Nous avons aussi considéré qu'une partie des ressources produites par les prêts accordés à des pays solvables pouvait être consacrée à des financements innovants. Qu'en ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 12/10/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Pierre Dufau

Vos moyens et les actions que vous êtes en train de mettre en place, notamment les actions décentralisées, nous permettront-ils d'avoir une politique de développement d'influence comparable à celle des autres pays européens, qui sont pour l'instant meilleurs élèves que nous en la matière ? Une action bilatérale bien gérée peut-elle permettre de démultiplier les choses, même au niveau multilatéral ?

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 12/10/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Pierre Dufau

Monsieur le directeur, vous avez déjà abordé bon nombre de thèmes qui sont au centre de nos préoccupations.Je voudrais d'abord vous remercier de votre implication dans le rapprochement entre l'AFD et la Caisse des dépôts, même si parmi les différentes options discutées, ce n'est pas celle que vous préférez qui sera mise en oeuvre puisque nous traiterons ce problème par voie de convention. Cette convention sera-t-elle signée afin que ses modalités soient effectives et puissent se traduire dans le budget dès 2017 ?Vous avez annoncé que vous souhaitiez infléchir l'activité de l'AFD dans des directions intéressantes. Vous avez notamment fait plusieurs ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 27/09/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Pierre Dufau

Dans l'état actuel des choses, quels sont les secteurs principaux où une coopération économique, éducative, culturelle existe déjà, outre l'Alliance Française, avec la Mongolie ? Est-ce que ce pays, qui progresse parmi l'ensemble des pays démocratiques, adhère à la COP 21 ou à ce type d'initiatives, et que pouvons-nous faire pour les aider ?

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 06/07/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Pierre Dufau

Madame la directrice générale, vous avez évoqué les rapports de Business France avec divers partenaires, notamment ceux de la francophonie. Pourriez-vous nous en dire davantage sur la francophonie économique. Le langage des affaires peut-il s'accommoder de la langue française ? Nous pensons au premier chef à l'Afrique, qui compte le plus grand nombre de pays francophones, aux autres pays membres de l'Organisation internationale de la francophonie, mais aussi aux pays qui tout en n'étant pas francophones ont une appétence pour la langue française et le droit français comme certains pays d'Asie ou d'Amérique du Sud.

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 29/06/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Pierre Dufau

Je félicite également les co-rapporteurs. Il s'agit d'un sujet essentiel. Nous avons des droits, mais aussi des devoirs concernant notre domaine maritime. Je dirai donc qu'anticipant la montée des eaux et le changement climatique, nos collègues nous invitent à élever le niveau de la politique maritime.

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 29/06/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Pierre Dufau

Beaucoup a déjà été dit à ce stade du débat. Je partage totalement la sensibilité de Pierre-Yves Le Borgn' sur la question des droits de l'Homme et nous connaissons tous l'attachement de notre collègue Rochebloine à celle du Haut-Karabagh. J'ai écouté avec beaucoup d'attention l'argumentation précise de notre présidente et aujourd'hui rapporteure. La rédaction très générale de la résolution ne suffit pas à justifier une commission d'enquête. Ce serait en outre un précédent peut-être préjudiciable et qui risque de nous entraîner trop loin. Notre médiation serait mise en cause, puisque nous pourrions être considérés comme étant à la fois juge ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 29/06/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Pierre Dufau, rapporteur

Jean-Pierre Dufau Si ce rapport ne comprend pas de recommandation sur la Crimée, c'est pour une raison simple : il n'est pas possible, sur le plan du droit international, de reconnaître l'annexion de la Crimée. Mais cela s'est dit ici et je peux le dire très tranquillement : chacun sait, compte-tenu de l'histoire et des rapports de force, du referendum auquel vous avez fait allusion et de la réalité des faits, que la Crimée restera russe, même si elle ne sera pas forcément reconnue comme telle par les États. C'est le cas d'un certain nombre de pays dans le monde : il y a là un état de fait avec lequel on est obligé de composer. C'est la raison pour laquelle cela ne figure pas ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 29/06/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Pierre Dufau, rapporteur

Jean-Pierre Dufau Nous vous présentons aujourd'hui le résultat des travaux que nous avons menés depuis un an et qui nous ont notamment amenés à nous rendre en Ukraine et en Russie avec plusieurs autres membres de la mission. Je rappelle qu'outre Thierry Mariani et moi-même, ceux-ci étaient Jean-Luc Bleunven, Philippe Cochet, Jean-Claude Mignon, Marie-Line Reynaud et Odile Saugues.Le rapport comprend trois parties consacrées respectivement à l'Ukraine, confrontée à une double crise nationale et économique, à la Russie, un partenaire difficile mais incontournable, enfin au rôle que peut jouer la France : plus que jamais, notre pays doit aider au rétablissement d'un partenariat ...

Consulter