Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2012 et février 2021

S'abonner aux résultats
de cette recherche

Email
par email
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 20 sur 24 triés par date — trier par pertinence

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 22/06/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Malek Boutih

Je tiens à remercier nos rapporteurs pour leur rapport très précis qui donne une vision extrêmement détaillée de la situation. Ce qui m'a marqué, c'est cette phrase, qui à mon sens résume le rapport : jour après jour, la doctrine évolue. Autant je pense qu'il existe un consensus sur l'utilité d'une réponse à court terme après les attentats pour sécuriser psychologiquement et politiquement la population, autant nous sommes entrés dans des phénomènes de long terme, ainsi que le soulignent tous les analystes. Or sur le long terme, l'improvisation permanente est un danger, dont l'ampleur dépasse les éléments « internes » que vous avez soulignés – ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 27/04/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Malek Boutih

Vous avez, Excellence, évoqué l'impact du terrorisme sur la Tunisie. La commission des attentats a certes été aiguisée par l'instabilité qu'a connue le pays, mais le terrorisme islamiste était déjà présent à ses portes, en raison de la déstabilisation de la Libye et de la guerre civile en Algérie. Tous les pays musulmans sont touchés par une vague terroriste liée au courant islamiste. Vous avez évoqué des solutions associant volet sécuritaire et développement social. Mais dans une Tunisie qui a pour particularité d'être le seul pays musulman où l'égalité de droits entre les hommes et les femmes est parfaite, et l'un de ceux qui, depuis son ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 13/01/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Malek Boutih

Apportez des preuves de ce que vous avancez devant des parlementaires qui incarnent la France !

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 13/01/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Malek Boutih

Par ailleurs, vous êtes un peu rapide en imputant à l'émotion et au manque d'intelligence l'enrôlement des jeunes aux côtés de Daech. J'ai moi-même produit un rapport pour le Premier ministre intitulé « Génération radicale », dans lequel j'explique la dynamique politique profonde à l'oeuvre derrière la radicalisation, qui touche non pas des gosses décérébrés mais des jeunes animés de profondes convictions.Quoi qu'il en soit, la France, forte de son histoire et de son siège au Conseil de sécurité de l'ONU qui lui donne des responsabilités internationales, a-t-elle eu raison de ne pas s'engager dans la deuxième guerre d'Irak ? La posture politique et le ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 13/01/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Malek Boutih

Ici, je représente la France. Vous direz aux Américains ce que vous avez à leur dire, devant la commission américaine.

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 13/01/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Malek Boutih

En tant que scientifique, votre devoir est d'étayer vos affirmations lorsque vous vous exprimez devant la commission de la défense nationale. Or, jusqu'à présent, à en croire la presse, la stratégie de la France n'est pas de bombarder à l'aveugle, même si, j'en conviens, il n'y pas de guerre propre. Vos propos sont lourds de conséquences pour notre pays.

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 13/01/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Malek Boutih

Le débat et la confrontation sont certes intéressants mais parler de centaines de milliers de victimes de nos bombardements relève de la propagande…

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 09/12/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Malek Boutih

J'ai eu l'occasion d'assister à une session de la journée défense et citoyenneté, et je n'en ai pas tiré une très bonne impression. Les locaux étaient vétustes – plus encore que ceux de nos maisons des jeunes et de la culture, c'est dire ! –, le programme trop large. Le système fonctionne mal. La défense, c'est la défense, pas autre chose. L'on se disperse en cherchant à traiter aussi, pêle-mêle, de vivre-ensemble, d'écologie, etc. Ni les personnels ni l'institution ne sont pas à mettre en cause, bien entendu. Néanmoins, on a le sentiment que l'on prépare les jeunes à l'affaiblissement de leur propre pays.Quant au film de sensibilisation aux ...

Consulter

Commission d'enquête sur la surveillance des filières et des individus djihadistes - Intervention le 02/06/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Malek Boutih

Nous devons nous méfier d'attitudes collectives qui nous conduiraient à développer de mauvais réflexes sous la pression de la menace terroriste. Ainsi, le monde d'avant n'était pas meilleur ; Daech et le terrorisme sont le fruit de ce qui s'est passé préalablement. Il convient de ne pas s'affoler devant nos ennemis, car il faut garder à l'esprit les rapports de force et nous devons diffuser un message de confiance dans notre pays. En outre, nous ne devons pas réécrire l'Histoire : ce n'est pas la diplomatie française qui a créé Daech, ce sont les régimes arabes qui sont responsables de la situation de leur propre pays. On les a rebaptisés laïcs a posteriori ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 01/07/2014

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Malek Boutih

Je vous remercie, monsieur le préfet, de l'objectivité avec laquelle vous avez présenté les faits. Le travail accompli par les services de renseignement doit être apprécié à sa juste mesure ; notre pays est très exposé et je pense que, grâce à eux, nous avons échappé à bien des horreurs.Vous avez évoqué un phénomène nouveau ; je partage ce point de vue. Il ne s'agit plus, comme c'était le cas auparavant, de gens qui intègrent les cercles politico-religieux du djihadisme. Un phénomène d'une bien plus grande ampleur est en cours, qui recouvre un autre champ. Je ne peux croire qu'un adolescent de 15 ans qui part en Syrie a été convaincu de le faire en ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 28/05/2014

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Malek Boutih

Mon général, vous avez souligné les avantages de la concentration, en faisant référence, à juste titre, au Pentagone. Mais le Pentagone a été attaqué le 11 septembre, et depuis, nous avons assisté à une modification géopolitique des formes d'agression. Or il est envisagé d'installer, au centre de la capitale, dans un environnement urbain et très peuplé, le coeur de notre défense nationale. N'y a-t-il pas là un danger, compte tenu de la particularité des nouveaux conflits et du rôle particulier que joue notre pays ?

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 12/06/2013

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Malek Boutih

Monsieur Lescure, vous avez affirmé que la régulation était possible et qu'elle était nécessaire, mais il faut identifier le déséquilibre du système actuel. Je ne crois pas à la légende des pirates d'internet qui, tels des Robin des bois, redistribueraient des produits culturels. Nous sommes au coeur d'une guerre économique dont l'enjeu pour les acteurs américains consiste à imposer des normes de consommation. Ainsi, pendant que nous montions une grande machine administrative avec la Hadopi, iTunes s'est imposé à nous en devenant le principal pourvoyeur de musique. L'enjeu réside donc dans la reprise du contrôle de l'ensemble des activités d'internet. Le ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 28/02/2013

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Malek Boutih

Au-delà de sa mission d'enseignement, l'école construit l'identité de notre pays et l'appartenance à notre nation. J'avais rédigé un amendement visant à rappeler qu'elle doit aussi assurer la mixité sexuelle, sociale et ethnique, enjeux dont l'actualité montre toute l'importance. Je regrette donc qu'on renonce à rappeler certains principes propres à la définition, aux enjeux et aux missions de l'école républicaine.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 12/12/2012

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Malek Boutih

L'orientation est vécue par certains jeunes comme une sanction non seulement scolaire mais sociale. Beaucoup la ressentent comme le moment où ils ne sont plus pris en charge par la collectivité, le moment où, ayant évalué leur valeur, celle-ci décide de les abandonner. C'est pourquoi l'orientation ne peut pas être appréhendée seulement comme une évolution au sein du système scolaire ; elle doit être élargie à sa dimension sociale, d'où l'importance du choix.Le rapport cible le moment fatidique de l'orientation, sachant toutefois que des choix structurants ont été faits en amont. Attention aux solutions de facilité qui semblent répondre à une première ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 06/11/2012

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Malek Boutih, rapporteur pour avis

Malek Boutih Tout d'abord, je souhaite réitérer en un mot mon jugement sur les dotations de la mission « Sport, jeunesse et vie associative » pour 2013. J'ai félicité Mme la ministre pour avoir réussi à préserver, en dépit des sacrifices qui ont été consentis par l'ensemble des ministères, les politiques sous sa responsabilité, dont l'enjeu est essentiel. C'est le cas du budget destiné à la vie associative, qui reste stable, après une baisse de 40 % les années précédentes.Les propositions que je porte traduisent une véritable réflexion sur le milieu associatif. Si je les assume en tant que rapporteur pour avis, je suis tout à fait ouvert au débat, mon propos étant ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 06/11/2012

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Malek Boutih, rapporteur pour avis

Malek Boutih Comme l'a rappelé notre président, la discussion proprement budgétaire sur les crédits de la mission « Sport, jeunesse et vie associative » pour 2013 a déjà largement eu lieu en commission élargie. Bien évidemment, j'inviterai notre Commission à donner un avis favorable à leur adoption. Je le ferai d'autant plus facilement que les crédits consacrés à la jeunesse et à la vie associative – ce dernier sujet étant au coeur de mon avis budgétaire – sont, à périmètre comparable, en hausse de 7 % en 2013. Si cette augmentation couvre notamment la montée en charge du service civique, il n'en demeure pas moins qu'elle permet de conforter l'éducation ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 06/11/2012

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Malek Boutih, rapporteur pour avis

Malek Boutih Sans vouloir entamer un débat sur la PEC, je tiens à rappeler les raisons pour lesquelles ce sont les élèves de lycée qui ont bénéficié de la gratuité. Tout d'abord, si on avait commencé à appliquer la prise en charge aux plus petites classes, les familles dont les enfants étaient plus âgés n'auraient jamais profité de la mesure. Ensuite, ce choix répondait à une demande de l'Assemblée des Français de l'étranger, inquiète de voir de plus en plus d'élèves se tourner vers le système universitaire anglo-saxon. En effet, quand on vit au Japon ou au Brésil, les États-Unis ne paraissent pas plus éloignés que la France. L'idée, en appliquant d'abord la ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 06/11/2012

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Malek Boutih, rapporteur pour avis

Malek Boutih Pas du tout : le programme 151 était abondé du montant de la PEC pour que le directeur puisse payer les bourses. En fait, l'Agence dépend du programme 185, mais les bourses sont financées par le programme 151. Il n'est donc pas correct de dire que cet argent a été pris à l'Agence pour financer la gratuité.Monsieur Féron, vous nous avez aussi parlé de la réserve de 9 millions d'euros, dont le ministre nous a assuré en commission élargie qu'elle pourrait servir à financer les bourses. Or je ne la vois figurer sur aucune ligne budgétaire.Le programme FLAM est doté de 300 000 euros. C'est en effet très peu, et l'Assemblée des Français de l'étranger en demande ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 06/11/2012

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Malek Boutih, rapporteur pour avis

Malek Boutih Je vais commencer par un point qui fait polémique : la fameuse circulaire Guéant, dont un paragraphe est cité à la page 36 de mon rapport. Comme l'ont fait remarquer certains, ce n'était pas la circulaire qui posait problème, mais l'interprétation qui en a été faite. Si vous le souhaitez, nous pourrons faire figurer en annexe du rapport l'intégralité de cette circulaire. Cela dit, notre propos est d'étudier des pistes d'amélioration pour l'avenir et il ne me semble pas opportun de se référer continuellement au passé.J'en viens à un autre point, celui des bourses scolaires. J'ai été assez surprise d'entendre dire que certains fonds de l'Agence pour ...

Consulter