Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2012 et septembre 2020

S'abonner aux résultats
de cette recherche

Email
par email
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 20 sur 84 triés par date — trier par pertinence

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 05/10/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Prat

Je salue à mon tour l'effort de revalorisation de la retraite des anciens combattants, tout comme je salue l'effort accompli en faveur des harkis et de leurs conjoints.Vous avez évoqué la politique mémorielle ambitieuse du Gouvernement. À cet égard, le président de la République a fait une déclaration forte et solennelle en direction des harkis, en reconnaissant officiellement leur abandon par la France. Si cette déclaration a reçu un écho très favorable auprès des familles, nombre d'entre elles souhaiterait qu'on aille plus loin en inscrivant cette reconnaissance dans la loi. Quelle est sur ce point la position du Gouvernement ?Vous vous êtes déplacé en ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 11/05/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Prat

Je suis également heureux, monsieur le secrétaire d'État, de votre fermeté à propos du TAFTA.Aujourd'hui, dans les négociations entre l'Union européenne et la Chine, c'est la question de l'octroi du statut d'économie de marché qui fait l'actualité. Il aurait des conséquences fâcheuses, dans ma circonscription et bien au-delà. Selon un certain nombre d'études, près de 3 millions d'emplois pourraient être détruits dans l'Union européenne. Cela nous impose la plus grande vigilance. La France pourrait-elle faire preuve à ce propos de la même fermeté qu'à propos du TAFTA ? Pouvez-vous détailler la position française ? Vous avez évoqué une approche ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 23/03/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Prat

À mon tour, je veux vous féliciter de nous avoir apporté vos lumières sur un sujet aussi préoccupant. À vous écouter, on peut désespérer des réponses fournies par la communauté internationale. Force est de constater qu'on ne tire que trop rarement des leçons de l'histoire depuis la décolonisation.Vous avez souligné les risques encourus par les pays côtiers, en particulier la Côte d'Ivoire. Quelles pourraient être les conséquences, au-delà, pour les pays du Maghreb ?Enfin, j'aimerais savoir si vous n'avez pas l'impression de prêcher dans le désert.

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 17/02/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Prat

Je me félicite du vent d'optimisme qui souffle sur notre industrie automobile et en particulier sur votre groupe.J'ai suivi, comme d'autres, le début de polémique entre l'État actionnaire et le groupe Nissan. Vous avez tenu des propos rassurants à propos de l'accord de stabilisation de l'actionnariat. L'avenir de ce groupe passe-t-il vraiment par le statu quo au niveau du pacte d'actionnariat entre Renault et Nissan ? Est-ce intangible ? Je ne m'offusque d'ailleurs pas que l'État puisse être volontariste dans ce domaine.Quelle sera, à l'avenir, la part du diesel dans la production nationale, si vous entendez insister sur des technologies plus écologiques ? Par ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/11/2015 : Projet de loi de finances pour 2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Prat

Monsieur le président, madame la secrétaire d’État, mes chers collègues, en tant que porte-parole du groupe socialiste, républicain et citoyen pour la mission « Économie » du projet de loi de finances pour 2016, je veux d’abord saluer les signes timides mais encourageants – on peut parler de frémissement – d’une reprise économique et industrielle qui demande encore à être confirmée et amplifiée.Le soutien financier du Gouvernement en direction des entreprises est réel. Cependant cette reprise tant attendue est un combat de chaque instant pour les entreprises, les salariés et notre tissu productif. Soyons donc vigilants, ne baissons pas la garde et ces ...

Consulter

Commission élargie : finances - affaires étrangères - Intervention le 29/10/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Prat

Nous nous réjouissons à notre tour du frémissement de la reprise et d'indicateurs économiques encourageants ; la confiance semble poindre. Ajoutés au redressement du commerce extérieur, ce sont autant d'éléments de satisfaction. Mais, puisque nous sommes des gens raisonnables, nous devons reconnaître le rôle des facteurs extérieurs dans cette amélioration. Nous ne devons pas pour autant bouder ces bonnes nouvelles.Je souhaite saluer les efforts du Gouvernement en faveur des entreprises, qui, très certainement, portent leurs fruits. Je vous sais, mesdames et messieurs les ministres, très mobilisés, et habités par le désir de ne pas baisser la garde malgré ces ...

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 06/10/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Prat

Je reviens sur l'article 14 que nous venons d'adopter. Je conçois parfaitement que les organismes chargés de service public contribuent au redressement des finances publiques. En revanche, je ne comprends guère pourquoi les taxes affectées notamment au financement de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) sont concernées par le plafonnement. Nous savons combien cet institut intervient en matière d'appui technique opérationnel auprès des autorités publiques sur des sujets parfois polémiques. Il serait judicieux de maintenir les moyens attribués à cet organisme alors que ses besoins s'intensifient à un moment crucial concernant la sûreté ...

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 30/09/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Prat

Culture, état d'esprit, nouveaux métiers… On assiste à de vrais bouleversements en termes de culture et d'état d'esprit, tant il est vrai que le numérique va transformer sérieusement nos modèles économiques. Par rapport à l'expérience que vous avez retirée de vos relations avec les grands groupes français, quel témoignage pouvez-vous apporter ? Quelles difficultés rencontrez-vous ? Il y a peut-être, là aussi, un problème culturel. J'ai cru comprendre, en vous écoutant, qu'il valait mieux être une startup américaine pour aller vers les grands groupes.Enfin, quels sont les nouveaux métiers ? Quels sont, selon vous, les progrès à accomplir en matière ...

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 10/06/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Prat

Vous avez omis ma question sur l'usine Melox à Marcoule. Areva disposera-t-il des ressources nécessaires, à un horizon de trois à quatre ans, pour maintenir ce site à un haut niveau ? S'agissant du cycle du combustible, pouvez-vous nous rassurer sur les perspectives commerciales au Japon et dans d'autres pays ?

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 10/06/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Prat

Merci de nous avoir exposé les enjeux du groupe et les problèmes auxquels il est confronté.Dans ce contexte, votre présence au conseil d'administration d'EDF constitue-t-elle un atout ou une difficulté ? A-t-elle une utilité pour Areva et pour la filière ? Cette situation a-t-elle vocation à perdurer ?J'émettrai quelques réserves sur la qualité du dialogue social : si je salue l'intérêt que vous lui portez, je constate également une certaine démobilisation des salariés. On peut notamment craindre une fuite des compétences et, à moyen et long terme, une perte de savoir-faire. Quelles actions entendez-vous mettre en oeuvre pour faire renaître la flamme chez ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 03/06/2015 : Débat sur l'évaluation du soutien public aux exportations

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Prat

Je le regrette, car il est pourtant au coeur de nos préoccupations en matière de compétitivité et d’emploi.Permettez-moi de dresser un premier constat : les chiffres du commerce extérieur français sont encourageants. En trois ans, notre déficit commercial a reculé de plus de 30 %, passant ainsi de 67 milliards à 53,8 milliards en 2014.Pour autant, cette tendance positive ne doit pas masquer une autre réalité : ces résultats s’expliquent aussi par la forte réduction de notre facture énergétique, notamment la baisse du prix du pétrole.À l’inverse, constatons que notre déficit, hors énergie, s’est lui accru entre 2013 et 2014. Ainsi, les positions ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 03/06/2015 : Débat sur l'évaluation du soutien public aux exportations

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Prat

Monsieur le président, monsieur le secrétaire d’État, mes chers collègues, je tiens tout d’abord à saluer l’initiative heureuse qui permet l’organisation de ce débat dans l’hémicycle sur la question de notre politique commerciale et du soutien public à l’exportation, sujet majeur mais trop peu souvent débattu dans cette enceinte.

Consulter

Commission d'enquête sur la surveillance des filières et des individus djihadistes - Intervention le 02/06/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Prat

Messieurs les président et rapporteur, je souhaite saluer le travail de la commission et notamment votre implication au cours de ces six mois. En revanche, je regrette également que les parlementaires puissent simplement prendre connaissance du rapport dans un temps limité, alors que les journalistes le reçoivent. Il serait opportun de faire évoluer la situation dans ce domaine.Un esprit de consensus a régné durant les travaux de la commission, et je déplore comme Mme Bechtel que votre avant-propos, monsieur le président, rompe ce climat. À trop vouloir pointer les insuffisances d'aujourd'hui, Les Républicains oublient de dresser le bilan des insuffisances de la ...

Consulter

Commission d'enquête sur la surveillance des filières et des individus djihadistes - Intervention le 06/05/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Prat

Merci, madame la ministre, pour l'ensemble de vos propos. J'aimerais tempérer le discours de notre collègue Myard : pour ma part, je trouve quelques vertus au colbertisme de l'éducation nationale !Je salue à mon tour les efforts de votre ministère, en particulier les actions engagées pour lutter contre le phénomène de radicalisation : le dispositif de signalement, mais aussi la politique plus structurelle à moyen et long terme.J'ai cependant quelques questions à vous poser.Comment la communauté enseignante, qui a parfois l'impression de porter à elle seule tous les fardeaux du monde, accueille-t-elle ces nouvelles responsabilités ? Le Gouvernement, en particulier ...

Consulter

Commission d'enquête sur la surveillance des filières et des individus djihadistes - Intervention le 14/04/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Prat

Vous avez évoqué la complicité de la Syrie dans l'émergence et le développement de Daech. Il faut en effet couper court au raisonnement selon lequel si la France suscite des vocations terroristes chez des esprits faibles prompts à jouer les va-t-en-guerre, c'est qu'elle est une figure de proue en matière diplomatique. Quelles initiatives la France compte-t-elle prendre pour passer le relais aux pays de la région ? Quelle action précise mène-t-elle pour sensibiliser la communauté internationale à la nécessité d'éteindre le foyer de propagation du terrorisme qu'est la Libye ?

Consulter

Commission des finances, de l'économie générale et du contrôle budgétaire - Intervention le 24/03/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Prat

Cette annonce arrive à un moment où, depuis l'accident de Fukushima, la filière nucléaire est gagnée par les inquiétudes et le doute quant à notre capacité de rebond. La diabolisation dont le secteur fait l'objet en France crée un climat pesant pour les salariés et apparaît contreproductive lorsqu'il s'agit de rivaliser pour des marchés internationaux. Tout cela fait craindre pour l'avenir de la filière.Vos propos me laissent sur ma faim. Pour comprendre les efforts qu'Areva devra consentir, on a besoin de clarté ; or, même si le contexte et le diagnostic sont bien connus, les perspectives restent encore floues. Vous évoquez une feuille de route, un plan ...

Consulter

Commission d'enquête sur la surveillance des filières et des individus djihadistes - Intervention le 05/03/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Prat

Le plan Vigipirate envisage la survenue d'une attaque bactériologique et prévoit la surveillance des sources d'approvisionnement en eau. Quels sont les moyens mis en oeuvre pour nous protéger contre de telles attaques dont l'impact pourrait être très important ? Sont-ils suffisants ?La résolution de nos difficultés actuelles exige le renforcement, notamment qualitatif, de notre renseignement ; on a beau m'assurer que la coordination entre les différents services est de plus en plus fluide, il reste quelques cloisonnements qui peuvent entraver les échanges d'information entre les agents de terrain et leurs chefs.Nos services de renseignement ont-ils des relations ...

Consulter

Commission d'enquête sur la surveillance des filières et des individus djihadistes - Intervention le 11/02/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Prat

Je partage votre avis sur la politique étrangère française, mais quelle est l'alternative permettant d'empêcher que naisse une solidarité entre les musulmans français et leurs coreligionnaires opprimés sur les théâtres de guerre ?Je soutiens également vos propositions de détacher le bureau des cultes du ministère de l'intérieur et de faire reposer la politique de contre-radicalisation sur les maires et non sur les préfets. Les maires détectent les problèmes sur le terrain, mais se trouvent souvent impuissants à les résoudre. Quel est l'outil qui permettrait de conduire un travail local, en profondeur et efficace à long terme ?Je vous sens agacé et ...

Consulter

Commission d'enquête sur la surveillance des filières et des individus djihadistes - Intervention le 10/02/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Prat

Le recours croissant aux aumôniers musulmans dans les prisons peut-il avoir un impact positif, notamment pour détecter et accompagner les populations les plus vulnérables ? Quel doit être le profil de ces aumôniers ? Selon quelles modalités faut-il les recruter ? Actuellement, leur recrutement doit être autorisé par le CFCM. Or cette institution est traversée par de nombreux courants, et vous avez vous-même souligné le discrédit qui la frappait.Vous avez évoqué à juste titre la diversification du djihadisme, notamment le fait qu'il puise désormais une partie de ses forces dans les classes moyennes. Or n'y a-t-il pas là, paradoxalement, une lueur d'espoir ? En ...

Consulter

Commission d'enquête sur la surveillance des filières et des individus djihadistes - Intervention le 09/02/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Prat

Vous avez évoqué le premier bilan de l'expérience menée à Fresnes avec les quartiers dédiés que vous envisagez d'étendre aux autres établissements. A-t-on réellement les moyens de mettre en oeuvre cette politique compte tenu de tous les retards accumulés au sein de nos prisons ?Vous avez souligné, madame la directrice, l'importance de ne pas couper les détenus faisant l'objet d'un regroupement du reste de la détention au motif qu'il ne fallait pas qu'ils auto-entretiennent leur dangerosité. Toutefois, si les contacts sont maintenus, n'y a-t-il pas un risque de propagation aux détenus vulnérables plus particulièrement exposés au prosélytisme ?Vous avez ...

Consulter