Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2012 et février 2021

S'abonner aux résultats
de cette recherche

Email
par email
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 20 sur 36 triés par date — trier par pertinence

Commission des affaires économiques - Intervention le 14/12/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Thierry Lazaro

Je souhaite saluer le mérite de MM. Jean-Yves Caullet et Olivier Falorni, qui, lors des travaux de la commission d'enquête, ont eu une approche maîtrisée et rationnelle d'un sujet passionnel.Bien des aspects de la question relèvent du domaine réglementaire. Alors que le rapport de la commission d'enquête porte un regard nouveau sur des métiers difficiles mais ô combien utiles, ainsi que sur la fin de vie des animaux dans les abattoirs, la proposition de loi ouvre de nouvelles perspectives.À titre personnel, je suis favorable à la constitution d'un comité d'éthique, seule instance où il sera possible d'évoquer la question de l'abattage rituel, car je ne suis ...

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 06/12/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Thierry Lazaro

Le 7 mars 2016, j'ai signé avec le ministre Patrick Kanner une convention de mixité sociale liant la commune de Baisieux, la métropole européenne lilloise et l'État, et indiquant la volonté de la commune d'agir au mieux. Ayant eu la délicatesse de suivre l'affaire de près, le ministre a pu constater, en allant sur place, les difficultés liées à la disponibilité des terrains : l'un appartenait à la SNCF, grande maison un peu dure à la détente ; un autre était disponible, mais des fouilles archéologiques laissaient entendre qu'il ne serait pas libre avant un délai particulièrement long. Moralité, la commune se trouve pénalisée de plusieurs dizaines de ...

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 22/11/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Thierry Lazaro

Je veux revenir sur la précarité énergétique qui touche environ un Français sur six, soit 10 millions de nos compatriotes. Vous avez déjà répondu qu'à la fin de l'expérimentation du chèque énergie, 3,8 millions de foyers seraient aidés – alors qu'un document fait état de 4 millions de foyers et que l'Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE) évoque près de 6 millions de foyers concernés. Selon un sondage du Médiateur national de l'énergie, un tiers des Français a des difficultés à se chauffer. Pouvez-vous nous expliquer à quoi correspondent ces différences de données, pour ne pas entrer dans des polémiques inutiles ?Je suis ...

Consulter

Commission d'enquête sur les conditions d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français - Intervention le 16/06/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Thierry Lazaro

J'éprouve une allergie assez profonde à la grande distribution, mais, comme tout le monde, une partie de ce que je consomme en provient. Nous recevions hier un major de la viande et de l'abattage avec Monsieur Bigard. On est là dans le gigantisme, on ne peut pas le contester, mais cela fait partie de la société.Je rejoins ce que mon collègue Chevrollier a dit : il y a un côté militant dans votre démarche. Nous ne sommes pas là pour donner des leçons mais pour essayer de se comprendre. Je ne sais pas si le militantisme est la meilleure formule pour convaincre le plus grand nombre.À l'aube des années 2050, nous serons 70 ou 75 millions de Français. Nous observons ...

Consulter

Commission d'enquête sur les conditions d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français - Intervention le 15/06/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Thierry Lazaro

C'est ce qui explique la retenue et la pondération des membres de la commission sur cette question : il n'y a pas de vérité absolue.Le président de la commission, le rapporteur, quelques collègues et moi-même avons visité avec un grand intérêt votre établissement de Feignies, inauguré il y a quatre ou cinq ans. C'est Fort Knox ! Pour y entrer, il faut vraiment montrer patte blanche et un peu plus que cela, notamment pour des raisons sanitaires. Vous êtes à la tête d'un groupe important qui communique beaucoup – cela fait partie du commerce. Certains de vos confrères, les Danois notamment, ont une politique plutôt ouverte vers l'extérieur. Il ne s'agit ...

Consulter

Commission d'enquête sur les conditions d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français - Intervention le 15/06/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Thierry Lazaro

Je ne conteste pas la véracité des images diffusées par l'association L214, mais une vidéo, comme un mot, peut avoir son importance et, sortie de son contexte, elle peut prendre un poids disproportionné. Dans votre propos liminaire, vous avez précisé que vous aviez déjà été l'objet, dans une de vos filiales, Charal, d'un reportage.

Consulter

Commission d'enquête sur les conditions d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français - Intervention le 15/06/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Thierry Lazaro

En réaction à Madame Mayot, je ferai remarquer qu'il est assez compliqué de filmer un aspect sanitaire. J'ignore quelle sorte d'animaux nous sommes ici, à l'Assemblée nationale, mais il y a une caméra à chaque coin de bureau. Nous préférerions nous en passer, mais nous nous y sommes habitués. Je ne suis pas un fervent défenseur de ces caméras, mais ainsi va la société. Comme l'a rappelé tout à l'heure Monsieur Jacques Lamblin, le moindre commerce, aujourd'hui, en compte trois ou quatre, et les employés font avec.Dans le contexte de l'abattage, on est forcé de parler de bientraitance ou de maltraitance animale. C'est pourquoi le propos tenu tout à l'heure ...

Consulter

Commission d'enquête sur les conditions d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français - Intervention le 09/06/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Thierry Lazaro

Pour ce qui concerne la protection animale, le poste d'abattage est l'étape ultime d'un parcours qui commence dès la naissance à la ferme et qui passe notamment par le transport de la bête jusqu'à l'abattoir. Vous évoquez dans votre rapport le rôle essentiel du bouvier qui, dans les abattoirs de petite ou moyenne envergure, peut accompagner l'animal depuis sa réception – où il lui faudra, le cas échéant, calmer un chauffeur un peu « vif » ou négligent – jusqu'au poste d'étourdissement. En d'autres termes, c'est à lui qu'incombe la tâche d'« aimer » l'animal jusqu'à ses derniers instants. Pourriez-vous nous en dire plus sur ce poste éminemment ...

Consulter

Commission d'enquête sur les conditions d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français - Intervention le 09/06/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Thierry Lazaro

Il serait peut-être utile de repréciser votre position sur les enregistrements. Si j'ai bien compris, vous seriez rassuré par la présence d'un organisme public, telle que suggérée par le rapporteur, ce qui pourrait d'ailleurs engendrer d'autres problèmes administratifs et légaux. Dès lors que les images vidéo du poste d'abattage seraient consultables par un organisme public, l'enregistrement pourrait-il être l'une des solutions ? À juste titre, vous émettez un doute sur les directions d'entreprise…

Consulter

Commission d'enquête sur les conditions d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français - Intervention le 08/06/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Thierry Lazaro

Je suis tout à fait d'accord avec les propos d'Yves Daniel sur la sensibilité avec les animaux. Mais cela me pose un réel problème : mes enfants me prennent pour un vieux gâteux avec mes chats… Et je doute fort qu'ils s'attaqueront aux souris si je leur enlève leurs croquettes !Madame de Loisy, dans un article de presse, vous souligniez le poids de deux ou trois grands groupes. C'est une réalité. Monsieur Hinard, vous parliez du poids de la grande distribution, qui est au fond complice. Dans une autre commission, parlant de la famille Mulliez, je disais qu'ils étaient les seigneurs – et les saigneurs – des temps modernes.Cela étant, vous ...

Consulter

Commission d'enquête sur les conditions d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français - Intervention le 02/06/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Thierry Lazaro

Notre commission d'enquête a reçu hier trois universitaires spécialistes de l'abattage rituel, dont une spécialiste de la religion juive et un spécialiste de la religion musulmane. Ils ont parlé de la notion même de la mort. M. Benhkeira s'est demandé, en substance, si le fait d'étourdir n'était déjà pas la mort. Je suis de ceux qui pensent que mourir peut prendre du temps, mais le fait d'être mort est un moment instantané. Je ne partage pas tout à fait le sens de son interrogation.Mme Brisebarre a fait état d'avis plutôt contrastés sur l'étourdissement lui-même, rappelant que certains experts pouvaient considérer que l'étourdissement n'empêchait pas ...

Consulter

Commission d'enquête sur les conditions d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français - Intervention le 01/06/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Thierry Lazaro

La semaine dernière, nous avons reçu des représentants syndicaux des personnels d'abattoir, dont certains nous ont indiqué que les demandes des clients pouvaient être diverses et variées. En parlant de la loi de l'islam, Monsieur Benhkeira, vous avez cité un verset du Coran qui apporte une ouverture. À mes yeux, l'islam se doit d'être ouvert, comme toutes les religions, et c'est le cas. La loi de la République doit s'imposer à toutes et à tous. Et, si j'ai bien compris votre propos, comme pour la loi de la République, il y a l'esprit et l'interprétation de la loi de l'islam ; or la grande difficulté est que l'autorité ne s'applique pas à l'ensemble des ...

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 01/06/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Thierry Lazaro

Vous avez évoqué la question de la rémunération des dirigeants de grandes entreprises. Certains patrons d'entreprises dans lesquelles l'État est actionnaire majoritaire ont fait quelques concessions. Je suis de ceux qui pensent que ce n'est pas anormal, car certains salaires donnent le vertige – moins cependant que dans le sport de haut niveau ou le show-business. M. Carlos Tavares, président du directoire de PSA, a déclaré que c'était, après tout, « le prix du marché ». Néanmoins, en temps de crise, ces grands patrons s'honoreraient à limiter eux-mêmes leur salaire. Les accords passés avec le MEDEF n'ayant, semble-t-il, pas assez de portée, la ...

Consulter

Commission d'enquête sur les conditions d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français - Intervention le 26/05/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Thierry Lazaro

Lorsqu'un inspecteur arrive sur un site d'abattage, il est normal que le comportement des opérateurs s'en trouve modifié. La nature est ainsi faite : sitôt qu'on voit un gendarme, on lève le pied… Vous n'avez donc jamais constaté de visu lors de vos visites des pratiques aussi inhumaines que celles qu'ont dévoilées les vidéos de L214, toute la question que nous nous posons étant de savoir s'il s'agit d'actes ponctuels ou récurrents.Cela étant, je suppose que, en tant qu'experts habitués au terrain, il peut vous arriver de détecter qu'un opérateur est tendu, énervé ou fatigué. Bien évidemment, il ne s'agit pas pour vous de le dénoncer, car ces ...

Consulter

Commission d'enquête sur les conditions d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français - Intervention le 26/05/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Thierry Lazaro

Je vous prie de bien vouloir m'excuser pour mon retard. Ce que j'ai entendu depuis que je suis arrivé est particulièrement riche d'enseignements.Hier, nous avons auditionné M. Simonin, administrateur chargé du bien-être animal à la Commission européenne, qui n'a pas du tout répondu à ma question sur l'abattage rituel sans étourdissement, ou abattage sans étourdissement rituel – il y a là de la sémantique qui n'empêche pas le respect. Monsieur Eve, vous avez indiqué que des mosquées acceptaient des pratiques, tandis que d'autres ne les acceptaient pas. Cela veut dire qu'il y a une religion, mais plusieurs appréciations sur l'abattage rituel.Monsieur le ...

Consulter

Commission d'enquête sur les conditions d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français - Intervention le 25/05/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Thierry Lazaro

Monsieur Simonin, je pense que nous pouvons parler d'abattage « rituel » sans complexe. Des sacrificateurs se trouvent dans les abattoirs, et il y a des données culturelles que nous n'avons pas à nier : elles sont là. Beaucoup de nos compatriotes s'alimentent de la sorte, et je n'ai pas à juger si c'est bien ou mal. Je dois en revanche porter un jugement sur la méthode employée pour tuer l'animal, et savoir si elle est plus ou moins douloureuse. Il faut aussi tenir compte des données économiques car si, en France, nous consommons de la viande issue de l'abattage rituel, nous en exportons aussi beaucoup, ce que le législateur ne peut pas ne pas avoir à ...

Consulter

Commission d'enquête sur les conditions d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français - Intervention le 04/05/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Thierry Lazaro

M. Languille a répondu sur l'interprétation des vidéos. En tant que militant, sans doute peut-on avoir tendance, à un moment ou à un autre, à surexploiter une affaire – je ne sais pas si c'est le cas, c'est une question que je pose. D'autre part, lors du colloque en novembre de l'Ordre national des vétérinaires, deux écoles se sont affrontées – les adeptes du véganismevégétarisme contre les amateurs de viande. Intégrez-vous cet aspect militant qui a le mérite d'exister et, si oui, dans quelles conditions ?

Consulter

Commission d'enquête sur les conditions d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français - Intervention le 04/05/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Thierry Lazaro

Monsieur le directeur général, lors du premier colloque organisé par l'Ordre national des vétérinaires sur le bien-être animal, auquel a assisté Mme Geneviève Gaillard, vous avez annoncé que le ministère de l'agriculture préparait une stratégie rénovée sur le bien-être animal. Les débats qui ont ponctué ce colloque ont été passionnés, partant d'un sujet technique pour aboutir à un sujet plus culturel. Il y a des amateurs de viandes, c'est une évidence absolue, mais il y a aussi des partisans d'une alimentation sans viande, et c'est leur droit le plus strict, au travers du véganisme ou du végétarisme. Cette réflexion militante a le mérite d'exister ...

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 04/05/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Thierry Lazaro

J'ignore, Monsieur Piquemal, si, au sortir de cette audition, vous aurez des ennuis avec la justice, comme d'autres ont pu en connaître en tant que lanceurs d'alerte ; je ne vous le souhaite pas.À plusieurs reprises, vous avez insisté sur la situation d'Areva. De par vos fonctions au sein de la direction d'EDF, vous étiez un observateur privilégié, et vous avez évoqué une défaillance inéluctable : pourriez-vous approfondir votre propos ?S'agissant de la situation d'EDF, je crois savoir que l'entretien de la filière nucléaire coûte environ 50 milliards d'euros : les projets que vous avez dénoncés et qui ont causé votre démission sont-ils, à votre sens, ...

Consulter

Commission d'enquête sur les conditions d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français - Intervention le 28/04/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Thierry Lazaro

Si l'abattoir doit être propre pour la certification Ecocert, comme vous l'avez expliqué, vous allez presque me rendre biosceptique ! Car si vous tuez des animaux « bio » toute la journée, et si l'abattoir doit être propre du début à la fin, comment cela se passe-t-il en fin de journée ?Votre homologue du Vigan a déclaré que la terminologie « bio » dans un abattoir ne veut rien dire. Qu'en pensez-vous ?

Consulter