Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2012 et mars 2021

S'abonner aux résultats
de cette recherche

Email
par email
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 20 sur 5466 triés par date — trier par pertinence

Commission des affaires économiques - Intervention le 22/02/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

André Chassaigne

Je regrette de ne pas avoir participé au groupe de travail, mais je ne peux pas être partout – je dis souvent que, tout seul, je ne suis pas assez nombreux. J'ai quand même fait quelques propositions, dont certaines ont été prises en compte, en particulier celles visant à insister sur la nécessité d'une politique alimentaire européenne.Il est deux domaines, toutefois, dans lesquels il me semble que n'a pas été affirmée avec suffisamment de détermination la nécessité de changer la politique agricole commune en profondeur, faute de quoi celle-ci restera un miroir aux alouettes.D'une part, il est vraiment dommage que la proposition de résolution ne ...

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 22/02/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

André Chassaigne

Au nom du groupe de la Gauche démocrate et républicaine, je vous remercie aussi, Madame la présidente, de la façon dont vous avez su mener cette commission, de l'intérêt des thèmes abordés ; nous avons tous eu grand plaisir à participer à cette commission, dans le respect mutuel et la bonne humeur.Madame Cécile Claveirole, j'ai beaucoup apprécié votre propos, et notamment les résultats très concrets que vous nous avez présentés. Tous ceux qui vivent dans un territoire rural voient bien que ceux qui font le choix de bouleverser leurs pratiques s'en sortent finalement mieux que ceux qui s'enferment dans de vieilles certitudes – la démonstration est ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 21/02/2017 : Sciences et progrès dans la république française

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

André Chassaigne

Cependant, au regard des enjeux qu’elle exprime, nous ne nous y opposerons évidemment pas.

Consulter

Intervention en hémicycle le 21/02/2017 : Sciences et progrès dans la république française

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

André Chassaigne

Si l’expertise doit avoir toute sa part dans le débat démocratique, elle ne peut prétendre s’y substituer. Si les conclusions scientifiques d’une expertise peuvent être justes, elles peuvent aussi être déformées, tronquées ou insuffisantes. Elles traduisent certes un état des connaissances, mais un état des connaissances partiel et transitoire.La science ne saurait non plus circonscrire les domaines du juste et du souhaitable. Un champ d’éoliennes ou un aéroport peuvent répondre parfaitement à toutes les préconisations techniques, tout en détruisant pourtant un paysage et en détériorant la qualité de vie des habitants.À nos yeux, c’est aussi ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 21/02/2017 : Sciences et progrès dans la république française

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

André Chassaigne

Sans expertise publique, sans données de la recherche, on ne peut en effet pas débattre, on ne peut pas faire vivre la démocratie scientifique.Nous devons donc encourager l’information et la participation citoyenne, l’appropriation collective des connaissances scientifiques. La communauté des citoyens fournit au chercheur les moyens matériels de sa recherche pour faire progresser la connaissance. Le scientifique doit accepter de faire le parcours inverse et de participer lui-même très directement au processus de dissémination des savoirs.Permettez-moi de citer ce que disait Édouard Brézin, le 9 janvier 2007, dans son discours de fin de présidence de ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 21/02/2017 : Sciences et progrès dans la république française

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

André Chassaigne

Monsieur le président, monsieur le secrétaire d’État, chers collègues, nous sommes aujourd’hui conviés à l’examen de propositions de résolution déposées par des parlementaires issus de plusieurs groupes. Le groupe de la Gauche démocrate et républicaine n’a cependant pas souhaité s’y associer, et je crois utile d’éclairer notre assemblée sur les raisons pour lesquelles ce texte a fait débat au sein de notre groupe.Nous partageons bien entendu nombre de ses constats. Il est vrai que la science est de plus en plus contestée et que l’opinion publique est de plus en plus perméable aux discours irrationnels entraînant un déficit d’image ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 21/02/2017 : Sociétés mères et entreprises donneuses d'ordre

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

André Chassaigne

Je tiens à rappeler que l’ensemble de notre groupe de la Gauche démocrate et républicaine et, plus particulièrement, les députés du Front de gauche, soutiennent ce texte.Un élément complémentaire à l’intervention de mon collègue Patrick Carvalho : il est vrai, comme notre collègue Lellouche l’a dit, qu’il y a derrière tout cela une dimension internationale.Lorsque l’on argue de la compétitivité de nos entreprises pour ne pas voter ce texte ou s’abstenir, je pense qu’il y a là un côté indécent mais, surtout, que c’est manquer de courage. À un certain moment, il faut bien que des États, des peuples se saisissent de cette question à ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 15/02/2017 : Ratification d'ordonnances relatives à la corse

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

André Chassaigne

Ce qui vous intéresse, ce n’est pas le mille-feuille, mais la crème qui est à l’intérieur !

Consulter

Intervention en hémicycle le 15/02/2017 : Ratification d'ordonnances relatives à la corse

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

André Chassaigne

… « La seule voie pour la Corse, c’est la mobilisation populaire. Notre problème n’est pas identitaire mais économique ».Comme l’a dit mon collègue Patrice Carvalho : « Au nom de la Corse populaire, de celle de Jean Nicoli et de Danielle Casanova, notre groupe s’opposera à ce projet de loi, tout comme l’ont fait les élus communistes de l’Assemblée de Corse. Nous dénonçons, à leurs côtés, ce passage en force qui relève d’un processus particulièrement antidémocratique. Nous réitérons notre demande commune d’un projet de loi spécifique avec ratification par référendum. » Mais on voit quel sort vous faites, hélas, aux référendums, ...

Consulter