Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2012 et février 2024

S'abonner aux résultats
de cette recherche

Email
par email
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 20 sur 27 triés par date — trier par pertinence

Intervention en hémicycle le 10/01/2014 : Agriculture alimentation et forêt

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Hélène Vainqueur-Christophe

Cet amendement vise à faciliter le calcul des cotisations dues par les membres de certaines interprofessions ultramarines. En effet, les organisations interprofessionnelles d’outre-mer sont habilitées à prélever les cotisations de leurs membres, mais il arrive qu’elles peinent à en déterminer l’assiette. Nous proposons que l’État leur communique les informations nécessaires à l’établissement de l’assiette des cotisations en plus des informations nécessaires à l’accomplissement de leur mission qu’il leur communique déjà.

Consulter

Intervention en hémicycle le 10/01/2014 : Agriculture alimentation et forêt

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Hélène Vainqueur-Christophe

Les zones agricole protégées sont extrêmement utiles à l’agriculture ultramarine, car elles freinent notablement la pression foncière. Cependant, elles sont très difficiles à établir. Par exemple, à La Réunion, malgré les recommandations faites dans les chartes agricoles depuis 2004 et malgré l’adoption du schéma d’aménagement régional de 2011, aucune ZAP n’a vu le jour dans le département.La cause des blocages provient de ce que toutes les instances qui sont parties prenantes à la décision de créer une ZAP, une fois cette décision initiale prise, ne parviennent pas toujours à s’entendre sur tous les documents associés à ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 10/01/2014 : Agriculture alimentation et forêt

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Hélène Vainqueur-Christophe

Cet amendement vise à modifier le contrat de fiducie applicable aux exploitations agricoles ultramarines. En effet, un problème crucial se pose aujourd’hui aux exploitants agricoles des outre-mer : la succession. Dans l’ensemble des DOM, nous constatons ainsi que près du tiers des exploitations sont sans successeur. Faute d’avoir réglé la succession lors du décès du chef d’exploitation, l’on se retrouve fréquemment face à un grand nombre de successions possibles, et faute d’une entente entre indivisaires, la terre restée en friche tombe parfois en déshérence avant d’être vendue pour alimenter l’urbanisation. Ainsi, on constate une ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 10/01/2014 : Agriculture alimentation et forêt

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Hélène Vainqueur-Christophe

Compte tenu de l’importance et de la portée potentielle du PRAD dans les régions d’outre-mer, il semble opportun que ces plans prennent en compte dans leurs grandes orientations prioritaires le développement des organisations professionnelles structurant les agricultures ultramarines.

Consulter

Intervention en hémicycle le 10/01/2014 : Agriculture alimentation et forêt

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Hélène Vainqueur-Christophe

Tout d’abord, je voudrais remercier le Gouvernement pour l’amendement no 1755, à propos des produits phytosanitaires.Par cet amendement no 1497, nous voulons compléter le dixième alinéa de cet article par les mots suivants : « afin de soutenir notamment leur accès aux marchés ». En effet, cette loi doit favoriser tout particulièrement le développement des capacités de production des différents territoires. Cet amendement précise que dans les outre-mer,elle doit favoriser l’accès au marché des différentes productions et la création d’emplois.

Consulter

Intervention en hémicycle le 10/01/2014 : Agriculture alimentation et forêt

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Hélène Vainqueur-Christophe

Cela ne me pose pas de problème. Je suis d’accord avec cette rectification.

Consulter

Intervention en hémicycle le 10/01/2014 : Agriculture alimentation et forêt

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Hélène Vainqueur-Christophe

L’article 34 A fixe les « finalités de la politique en faveur de l’agriculture, de l’alimentation et de la forêt dans les outre-mer », et constitue un véritable préambule au volet ultramarin du projet de loi. La description qu’il donne des objectifs et des enjeux des agricultures des outre-mer méconnaît le rôle des agricultures traditionnelles d’exportation, telles que la canne à sucre et la banane, qui ne sont pas citées. Outre leur rôle dans la balance commerciale, ces filières créent un nombre important d’emplois. On estime en effet qu’elles génèrent près de 20 000 emplois directs ou indirects, tant dans les DOM que dans ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 10/01/2014 : Agriculture alimentation et forêt

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Hélène Vainqueur-Christophe

Compte tenu de la discussion qui vient d’avoir lieu et des avancées présentées par le ministre, je n’irai pas dans le détail. Il faut bien comprendre qu’il s’agit ici d’amendements d’appel afin que la problématique du traitement par des produits phytosanitaires en milieu tropical humide soit prise en compte. L’amendement no 1494 est donc retiré. Si vous le permettez, madame la présidente, j’en ferai de même pour le no 1501, qui viendra bientôt en discussion. Je crois qu’il est important que les départements d’outre-mer aient un interlocuteur à l’ANSES, un référent spécifique pour le traitement phytosanitaire des cultures en ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 10/01/2014 : Agriculture alimentation et forêt

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Hélène Vainqueur-Christophe

Madame la présidente, monsieur le ministre, mes chers collègues, au moment de l’examen de l’article 22, lequel prévoit de confier à l’Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail, l’ANSES, la mission de délivrer les autorisations de mise sur le marché des produits phytopharmaceutiques utilisés dans l’agriculture, je souhaiterais attirer votre attention sur la situation préoccupante de la protection phytosanitaire des produits agricoles cultivés et récoltés en outre-mer. Certes, le plan Écophyto DOM, lancé en 2008, a permis de faire passer la couverture des besoins en produits ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 07/01/2014 : Agriculture alimentation et forêt

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Hélène Vainqueur-Christophe, rapporteure de la délégation aux outre-mer

Hélène Vainqueur-Christophe Monsieur le président, messieurs les ministres, chers collègues, permettez-moi tout d’abord d’exprimer tout le soutien de la délégation aux outre-mer aux victimes du cyclone Bejisa qui a si durement touché l’île de La Réunion, notamment aux exploitants agricoles qui ont tant perdu. Je souhaite qu’ils soient au plus vite indemnisés afin qu’ils puissent surmonter cette épreuve le plus rapidement possible.J’en viens au texte qui nous intéresse aujourd’hui. Vous n’ignorez pas que, dès sa création, la délégation aux outre-mer de l’Assemblée nationale a souhaité se saisir du thème de l’agriculture ultramarine. En effet, c’est ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 08/11/2013 : Loi de finances pour 2014

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Hélène Vainqueur-Christophe

La commission des finances a donné un avis défavorable à un amendement identique à celui adopté par la commission des lois mais, depuis l’examen du projet de budget en commission élargie, j’ai le sentiment qu’un consensus s’est finalement dégagé en faveur de cette proposition. Le ministère entend poursuivre la concertation avec l’ensemble des partis politiques sur la dématérialisation. J’espère que cette concertation sera fructueuse et permettra d’avancer progressivement vers une modernisation des modalités de diffusion de la propagande électorale pour l’ensemble des élections. J’émets donc à titre personnel un avis favorable ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 08/11/2013 : Loi de finances pour 2014

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Hélène Vainqueur-Christophe

Madame la présidente, monsieur le ministre de l’intérieur, monsieur le ministre chargé du budget, chers collègues, nous sommes aujourd’hui appelés à nous prononcer sur le budget de la mission « Administration générale et territoriale de l’État », ou, en d’autres termes, sur le financement des services transversaux du ministère de l’intérieur, du réseau des préfectures et des sous-préfectures.Ce budget est donc stratégique, tant le rôle de ces administrations est essentiel pour garantir la permanence de l’État et relayer l’action des pouvoirs publics sur l’ensemble du territoire.L’an prochain, les crédits de cette mission ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 16/05/2013 : Suppression du mot "race" de la législation

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Hélène Vainqueur-Christophe

L'inscription du terme « race » dans notre législation est non seulement scientifiquement infondée et juridiquement inopérante, mais surtout humainement inadmissible et choquante.Polysémique et foisonnant, le mot « race » est dangereux par son indétermination, mais aussi par son rôle de support idéologique. Du fait de la classification qu'il induit, son utilisation historique et politique a trop longtemps permis de présenter un ordre des valeurs justifiant, soi-disant scientifiquement, l'inacceptable.À l'heure où la peur de l'autre comme les assimilations grossières et insultantes font florès, à l'heure où les nouveaux réactionnaires ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 27/03/2013 : Prohibition de la différence de taux de sucre outre-mer

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Hélène Vainqueur-Christophe, rapporteure de la commission des affaires sociales

Hélène Vainqueur-Christophe Comme je l'ai indiqué dans mon propos liminaire, cet amendement vise à préciser quel est l'élément qui déclenchera l'ajustement des teneurs en sucres ajoutés des produits distribués dans les territoires ultramarins lorsque l'on va constater une diminution des teneurs en sucres ajoutés dans les produits distribués en France hexagonale.Si dans le cadre de l'article L.3232-5 du code de la santé publique, c'est la réduction du taux de sucres ajoutés du produit similaire de même marque qui constitue l'élément déclencheur, dans le cadre de l'article L. 3232-6, ce n'est plus la réduction du taux de sucres ajoutés, mais la réduction du taux de ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 27/03/2013 : Prohibition de la différence de taux de sucre outre-mer

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Hélène Vainqueur-Christophe, rapporteure de la commission des affaires sociales

Hélène Vainqueur-Christophe Aucun de ces amendements n'a été examiné par la commission. Je vais donc donner un avis personnel.S'agissant de l'amendement n° 5, j'y suis favorable car il vise à préciser le texte afin de prévenir d'éventuelles tentatives de contournement de la loi par des acteurs économiques. Il va donc dans le bon sens en renforçant le dispositif.J'émets également un avis favorable à l'amendement n° 6 car il est vrai qu'en l'absence de produit similaire de même marque commercialisé dans l'hexagone, le nouvel article L. 3232-6 du code de la santé publique prévoit de se référer aux produits assimilables de la même famille distribués en métropole. Il ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 27/03/2013 : Prohibition de la différence de taux de sucre outre-mer

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Hélène Vainqueur-Christophe, rapporteure de la commission des affaires sociales

Hélène Vainqueur-Christophe Madame la présidente, monsieur le ministre des outre-mer, monsieur le ministre chargé de l'agroalimentaire, madame la présidente de la commission, chers collègues, je suis très honorée de présenter aujourd'hui cette proposition de loi visant à améliorer la qualité de l'offre alimentaire outre-mer, qui répond à la fois à un enjeu majeur de santé publique sur nos territoires et à une inégalité de traitement flagrante entre les consommateurs ultramarins et les consommateurs hexagonaux.Je suis d'autant plus honorée de défendre ce texte devant vous, monsieur le ministre des outre-mer, qu'il est directement inspiré de celui que vous aviez soutenu ...

Consulter