Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2012 et février 2021

S'abonner aux résultats
de cette recherche

Email
par email
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 20 sur 25 triés par date — trier par pertinence

Commission du développement durable et de l'aménagement du territoire - Intervention le 01/02/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Martin

L'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) dispose d'un représentant au conseil d'administration de l'AFB, mais ni le Gouvernement ni le Parlement n'ont souhaité que l'ONCFS soit intégré dans l'AFB. D'une part, cela aurait pu créer une forme de déséquilibre au sein de l'AFB, compte tenu de l'activité cynégétique dominante de l'ONCFS. D'autre part, les chasseurs étaient localement peu enclins à accepter cette intégration. Néanmoins, il a été convenu de mener un travail en commun avec l'ONCFS.Je n'ignore ni les tensions ni les difficultés ; j'ai entendu les positions exprimées notamment par la Fédération nationale des chasseurs (FNC). ...

Consulter

Commission du développement durable et de l'aménagement du territoire - Intervention le 01/02/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Martin

Monsieur le président, mes chers collègues, c'est le 14 septembre 2012, lors de la première Conférence environnementale, que le Président de la République a annoncé la création d'une agence destinée à préserver notre biodiversité.Soutenue par plusieurs ministres – un temps par moi-même –, puis menée jusqu'à son terme par la ministre Mme Ségolène Royal et la secrétaire d'État Mme Barbara Pompili, la création de l'Agence française pour la biodiversité est une réponse concrète à l'enjeu que représente la perte de biodiversité. Une réponse rendue possible par l'adoption de la loi du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de ...

Consulter

Commission du développement durable et de l'aménagement du territoire - Intervention le 27/04/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Martin

Seuls une quinzaine d'États, principalement insulaires, ont déposé les instruments de ratification de l'Accord. Monsieur Pierre Radanne, pensez-vous qu'un mouvement de dépôt de ces instruments va s'enclencher ?L'Accord n'entrera en vigueur qu'en 2020 : que se va-t-il se passer dans les quatre prochaines années ?Quelles thématiques le plan national français doit-il privilégier pour être à la hauteur des ambitions de l'Accord de Paris ?

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 04/11/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Martin

Nous sommes à la veille de la COP21 et la lutte contre le réchauffement climatique fait partie de l'agenda prioritaire des États. Le transport aérien représente 3 % des émissions de CO2 et contribue à hauteur de 6 % au réchauffement climatique. Comment le rendre compatible avec les impératifs climatiques et diviser les émissions de CO2 par quatre d'ici à 2050 ? Comment évaluez-vous l'impact de la suppression de la défiscalisation du kérosène pour les vols intérieurs ?

Consulter

Commission du développement durable et de l'aménagement du territoire - Intervention le 16/06/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Martin

Madame la commissaire, je voulais aborder la question des territoires hyper ruraux, qui ont été mis en lumière par le sénateur de la Lozère Alain Bertrand. Ceux-ci représentent 26 % du territoire national, accueillent un peu plus de 5 % de la population française et 100 % de la population gersoise. Ils accumulent les handicaps, à la fois naturels et créés : déficit de services publics, problèmes d'accès à la santé, de desserte numérique, problèmes de téléphonie. Je précise que ces difficultés ont commencé bien avant le mois de mai 2012, du moins en ce qui concerne le département du Gers.Que pourrait-on proposer pour ces territoires hyper ruraux ? ...

Consulter

Commission du développement durable et de l'aménagement du territoire - Intervention le 06/05/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Martin

Existe-t-il des chiffres prévisionnels nationaux sur les pertes de population d'abeilles ?Existe-t-il des cartes montrant les zones de mortalité et de disparition des colonies d'abeilles que l'on pourrait croiser avec les cartes des grandes cultures céréalières et maraîchères ?Enfin, face au phénomène d'installation massive d'apiculteurs en milieu urbain, la question de la ressource, de la nourriture et donc d'un encadrement qui permettrait de mieux utiliser les plantes mellifères préoccupe-t-elle la profession ?

Consulter

Commission des affaires européennes - Intervention le 04/03/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Martin

Oui, merci au rapporteur pour ce rapport et ses nombreuses propositions sur un sujet d'importance. Je suis parfaitement d'accord avec la nécessité de souligner les difficultés de la mobilité en Europe, qui sont réelles. Il est en outre et en effet souhaitable qu'on puisse assurer une meilleure transition entre le système éducatif et l'emploi en renforçant les systèmes d'orientation et le lien avec les employeurs.

Consulter

Commission du développement durable et de l'aménagement du territoire - Intervention le 29/10/2014

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Martin

Monsieur le commissaire général, vous avez déclaré à plusieurs reprises que les programmes d'investissement d'avenir ne constituent pas à proprement parler un outil de relance. Qu'entendez-vous par là ? Le soutien à la rénovation thermique des bâtiments ne peut-il être considéré comme un outil de relance ? Par ailleurs, dispose-t-on d'une grille de critères pour l'appréhender l'écoconditionnalité sous toutes ses formes dans les différents secteurs ?

Consulter

Commission des affaires européennes - Intervention le 11/06/2014

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Martin

Que répondez-vous à ceux qui considèrent que dans cette période de contrainte budgétaire, les moyens alloués à la recherche spatiale ne sont pas prioritaires ?Peut-on imaginer une politique spatiale internationale qui permette de valoriser les compétences respectives et ne nourrisse pas une compétition inutile ?Quels sont les formes et le degré de coopération entre l'ESA et les états-majors européens en matière d'observation satellitaire ?

Consulter

Commission du développement durable et de l'aménagement du territoire - Intervention le 05/06/2013

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Martin

Inlassablement, je remets sur la table ce marronnier journalistique qu'est l'avenir de la RN 21, qui traverse mon département du Nord au Sud. Je m'en inquiète d'autant plus que la route est aujourd'hui inondée et nécessiterait une solidarité nationale beaucoup plus forte. Il s'agit pourtant d'une voie structurante tant sur le plan européen qu'interrégional et transpyrénéen. Rien de sérieux n'a été fait pour moderniser cette route ni la programmer en mise à deux fois deux voies au cours des dix dernières années. Aujourd'hui, certains penchent pour une modernisation dans le cadre d'une concession privée, d'autres, dont je fais partie, pensent que c'est à ...

Consulter

Commission des affaires européennes - Intervention le 27/03/2013

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Martin

En tant qu'ancien député européen, je constate que l'abstention vient aussi de la responsabilité de ceux qui sont élus. J'envoyais régulièrement des courriers à mes électeurs… La grande région est une bonne échelle de proximité, mais les Etats et notamment la France ne doivent pas utiliser ces élections européennes pour faire des listes « poubelles ». Il faut des parlementaires motivés qui cherchent à défendre les intérêts de la France ; c'est la responsabilité des partis politiques d'avoir de vrais députés de circonscription qui fassent le travail. Les électeurs s'intéresseront plus à ce que fait le Parlement européen.

Consulter

Commission du développement durable et de l'aménagement du territoire - Intervention le 27/03/2013

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Martin

Je veux d'abord confier à Martial Saddier que, président du conseil général du Gers, les Gouvernements qu'il a soutenus ne m'ont guère laissé le souvenir d'une profonde empathie envers la ruralité. Je me rappelle plutôt y avoir vu le service public et la République s'y dissoudre.Je suis actuellement chargé d'une mission sur la gestion quantitative de l'eau dans les irrigations, et je souhaiterais vous interroger précisément sur la fiscalité de l'eau. Une directive européenne pose un principe de récupération des coûts ; la France a choisi une transposition dérogatoire pour permettre une tarification de l'eau en fonction des usages et des utilisateurs afin ...

Consulter

Commission du développement durable et de l'aménagement du territoire - Intervention le 13/03/2013

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Martin

Monsieur Jouzel, je pense – hélas ! – qu'il vous faudra gagner encore bien des médailles et des trophées avant que les politiques n'entendent le discours que vous tenez depuis des années. Les travaux du GIEC constituent indéniablement un appui précieux à la décision politique. Malheureusement, celle-ci concerne un horizon plus immédiat que la fin du siècle puisqu'elle ne vise, en général, que la fin des mandats. Si les scénarios du GIEC, qui sont établis pour 2100, sont nécessaires pour tracer une évolution statistique, des prévisions à l'échelle régionale pour les décennies à venir seraient sans doute plus parlantes pour les citoyens et ...

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 20/02/2013

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Martin, député, président du Conseil général du Gers

Philippe Martin La continuité territoriale nous permet de leur servir de l'ananas français si on le souhaite ! Plus globalement, les chefs de cuisine sont suffisamment astucieux pour contourner ce problème. En outre, c'est surtout une question d'éducation : les enfants ont été habitués à ne manger que les morceaux de viande que l'on peut griller, la crise de la vache folle ayant conduit à éviter de leur servir de la viande bouillie. Redonnons aux chefs leur vrai métier !

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 20/02/2013

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Martin, député, président du Conseil général du Gers

Philippe Martin Lorsque nous avons mis en place notre programme de circuits courts, nous avons anticipé un surcoût supérieur à celui que nous avons effectivement constaté par la suite. Nous avions en effet prévu qu'il s'élèverait à 80 000 euros mais il n'a été en réalité que de 60 000 euros environ. Car plus nous offrirons de débouchés aux producteurs dans la restauration collective, plus nous ferons d'économies dans le temps ! C'est d'ailleurs pour cette raison que de jeunes agriculteurs viennent s'installer à proximité de nos établissements scolaires. Et l'on observe le même phénomène dans la production de maraîchage biologique.J'invite par ailleurs votre ...

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 20/02/2013

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Martin, député, président du Conseil général du Gers

Philippe Martin Les chefs de cuisine apprécient de ne plus seulement ouvrir des sacs de produits surgelés, de se remettre à éplucher, à préparer, à cuisiner, de faire en sorte que les repas des collégiens durent une demi-heure – et non plus dix minutes – et de faire de la cantine un cours à part entière au même titre que les maths, le français et l'anglais. J'ajoute que le programme nutritionnel que nous proposons aux enfants allégera le coût des dépenses sociales à la fin de leur vie.Nous faisons tout cela pour un prix par repas de 2,98 euros. Alors que nous avions prévu une aide de 80 000 euros pour les collèges, nous n'en dépensons finalement que 55 000, ...

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 20/02/2013

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Martin, député, président du Conseil général du Gers

Philippe Martin Je remercie le président de la Commission de nous avoir invités pour vous présenter l'expérience que nous avons menée dans le département du Gers.En 2009, lorsque la gestion des cantines scolaires du département a été transférée au conseil général, je me suis aperçu que 95 % de la viande consommée par les collégiens dans les dix-neuf collèges publics provenait de l'extérieur de notre pays, qu'elle était la plupart du temps surgelée et ne comportait aucun signe de qualité. Dans une région d'élevage où évoluent quelques fleurons de notre agriculture comme la Blonde d'Aquitaine, la Charolaise, la Mirandaise, le veau, l'agneau et le poulet fermier ...

Consulter