Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2012 et juin 2020

S'abonner aux résultats
de cette recherche

Email
par email
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 20 sur 68 triés par date — trier par pertinence

Commission des affaires étrangères - Intervention le 25/01/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guy Teissier

Dans le rapport d'information relatif à la coopération européenne avec les pays du Maghreb concluant la mission que M. Jean Glavany et moi-même avons conduite six mois durant, nous avons fait état du net recul de la langue française, notamment au « petit Maghreb » – Algérie, Maroc et Tunisie. Le français n'est plus enseigné dans les classes primaires ni parlé dans les medias et dans la vie politique. Notre langue aurait donc perdu sa capacité à rassembler les deux rives de la Méditerranée. À cela s'ajoute le renouvellement des élites, dont les générations actuelles n'ont pas connu la présence française. Il s'ensuit l'étiolement de nos relais avec ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 18/01/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guy Teissier, président de la mission d'information

Guy Teissier Jean-Michel Chauveau a raison à propos du tropisme français et européen vers l'Est. Cette perception est d'ailleurs partagée par d'autres de nos partenaires. Je me souviens ainsi avoir entendu des Turcs, lors d'une réception à notre ambassade en Turquie, s'étonner de ce que nous faisions encore en Afrique et nous inviter à plutôt investir chez eux.S'agissant des coopérations, les choses sont effectivement compliquées par l'écart entre ce que nos partenaires veulent et ce qu'ils nous laissent faire. La question du néo-colonialisme est toujours présente de manière sous-jacente. C'est particulièrement le cas en Algérie lorsque l'on est dans les cercles ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 18/01/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guy Teissier, président de la mission d'information

Guy Teissier Madame la Présidente,Mes chers collègues,En 2011, des soulèvements populaires dans le Maghreb et au Proche-Orient ont mis fin à des régimes que l'on croyait solidement implantés. Cette déflagration avait alors surpris les capitales européennes et ses meilleurs spécialistes, elle avait pour un temps, attiré l'attention des médias sur une région parfois délaissée au profit du Levant.Il a nous a semblé judicieux de faire le point, cinq ans après, sur chacun des pays qui forment ce qu'on appelle le Grand Maghreb, soit le Maroc, l'Algérie, la Tunisie, mais aussi la Libye et la Mauritanie.Tout d'abord en raison du caractère stratégique de cette région pour ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 09/11/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guy Teissier

Je voudrais revenir sur les propos du Colonel. Vous avez dit que la jeunesse était dans une forme de modernité. Mais en contrepoint, elle est sensible au salafisme, ce qui est la négation de la modernité puisque c'est une doctrine moyenâgeuse et rétrograde. S'ils sont sensibles à cette idéologie, on ne peut que désespérer des lendemains.Egalement, lorsque nous étions présents, nous avions le souci d'éradiquer les sources financières des talibans, et notamment de détruire les cultures de pavots, et de trouver des cultures de substitution. Avons-nous avancé sur ce point ? Qu'en est-il des ressources minières, qui pourraient aussi enrichir le pays ?

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 25/10/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guy Teissier

Ma question tangente celles de mes trois collègues qui viennent de s'exprimer. Monsieur le directeur, comment pouvez-vous nous expliquer qu'il faut arrêter net tout bombardement sur Alep où il n'y aurait que des modérés ? Il n'y a pas de modérés dans une guerre, il y a des belligérants de part et d'autre. En Syrie, des factions affrontent une armée constituée, l'armée syrienne et ses alliés. Il y a, de part et d'autre, des gens qui se font la guerre, et on ne se fait pas la guerre modérément. Penser le contraire relève d'une démarche purement intellectuelle. Dans l'horreur, tout le monde s'égale. Ceux qui prônent l'arrêt immédiat des bombardements sur Alep ...

Consulter

Commission élargie : finances - défense nationale - Intervention le 21/10/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guy Teissier, rapporteur pour avis de la commission des affaires étrangères

Guy Teissier En effet, il s'agit probablement d'un tour de passe-passe politique, nos soldats étant tenus au devoir de réserve.Ce budget réalise les objectifs capacitaires de moyen terme. Plutôt que de réclamer de l'argent à Bercy – qui vous le refuse avec obstination –, il faudrait, dans les années à venir, au fur et à mesure de la rotation des contrats, passer des crédits du titre 2 sur des postes correspondants.Enfin, pour nous donner les moyens de notre politique, il faudrait 2 ou 3 milliards d'euros de plus ; à défaut, il faudra revoir nos missions à la baisse. C'est la raison pour laquelle je m'abstiendrai de voter ce budget.

Consulter

Commission élargie : finances - défense nationale - Intervention le 21/10/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guy Teissier, rapporteur pour avis de la commission des affaires étrangères

Guy Teissier La révision de la LPM fut l'occasion d'entamer le débat – toujours d'actualité – sur le déploiement de notre armée de terre sur le territoire national. Après le choc et l'émotion des attentats de janvier, il était normal de voir l'armée de terre partager le poids du fardeau qui échoyait à nos forces de sécurité. Vous avez donc décidé, par une sorte d'excroissance du plan Vigipirate, de créer l'opération Sentinelle. Je comprends cette décision ; il s'agissait alors de rassurer la population face à un terrorisme multiforme aux ramifications nationales, voire internationales, en faisant surveiller les lieux de culte pour l'essentiel. Ce déploiement ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 20/05/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guy Teissier

Ce rapport est très pertinent et montre toute la difficulté d'une doctrine. L'opération sur Kolwezi était une opération d'exfiltration de ressortissants dans un contexte extrêmement complexe avec des moyens limités. En Afghanistan, nous sommes intervenus en réaction au 11 septembre. L'action de nos troupes a été remarquable. Fallait-il laisser le territoire aux talibans ? Nous avons fait ce que nous devions faire et nous l'avons bien fait, sur le plan strictement militaire ou plus largement. Si la paix est encore fragile, je constate malgré tout que l'Afghanistan a eu des élections présidentielles et législatives, mais il manque encore un développement ...

Consulter

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 04/02/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guy Teissier

Cet amendement vise à préciser que le pacte de gouvernance, financier et fiscal doit être adopté à la majorité des deux tiers par le conseil de la métropole. Ce pacte est, en outre, élaboré à partir d'un rapport dont l'amendement fixe les principaux axes : assurance de garantie de ressources constantes pour les territoires et les communes membres, maintien des capacités nettes d'autofinancement par territoire, encadrement du recours à l'emprunt de la métropole…Il faut respecter la légitimité des conseillers communautaires, qui ont été élus au suffrage universel direct.

Consulter

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 04/02/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guy Teissier

Il s'agit seulement d'élargir la faculté de passer des marchés pour les compétences qui demeureront celles des territoires.

Consulter

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 04/02/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guy Teissier

L'amendement CL1046 rectifié du Gouvernement adopté en première lecture au Sénat a pour objet de mieux définir, tout en augmentant leur nombre, les compétences que la métropole d'Aix-Marseille-Provence peut déléguer aux territoires, et de créer une phase transitoire de deux ans durant laquelle ces compétences sont automatiquement déléguées, afin de permettre une montée en puissance progressive de la métropole et de favoriser une organisation respectant le principe de subsidiarité.Cependant, l'article L. 5218-7 du code général des collectivités territoriales prévoit que le conseil de la métropole d'Aix-Marseille-Provence ne peut déléguer aux conseils de ...

Consulter

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 04/02/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guy Teissier

Cet amendement part en réalité du cas bien précis de l'incinérateur installé dans la commune de Fos. Les fortes oppositions qui se sont élevées n'ont pas été entendues. Pour éviter que de tels problèmes ne se renouvellent, il me semble qu'il faut consulter des maires, en demandant une majorité des deux tiers au niveau de la métropole. Ce serait beaucoup plus démocratique et cela permettrait d'arriver à un consensus.

Consulter

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 04/02/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guy Teissier

Le présent amendement a pour objet de clarifier les rôles respectifs du conseil de la métropole, des conseils de territoire et des communes membres en matière de compétences exercées par le conseil de la métropole.Les communes garantissent l'expression de la démocratie locale ; elles sont l'échelon le plus pertinent pour assurer la qualité des services de proximité. Elles contribueront également à la qualité d'un projet métropolitain. On ne peut pas se passer de l'avis des communes et des maires.

Consulter

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 03/02/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guy Teissier

113 des 119 maires des communes des Bouches-du-Rhône s'opposent à ce projet. En tant que président de la communauté urbaine de Marseille qui regroupe 1,2 million d'habitants et gère un budget de 1,7 milliard d'euros, j'ai essayé de faire la synthèse des propositions d'EPCI ou de communautés d'agglomérations, dont la couleur politique va du Parti communiste à l'UMP en passant – ce sont même les plus nombreux – par le Parti socialiste. Cette réflexion médiane animée par la volonté d'apaisement – que j'ai portée auprès de vous, du Premier ministre, et du préfet de région avec qui nous avons eu plusieurs réunions de travail – consistait ...

Consulter

Commission élargie : finances - défense nationale - affaires étrangères - Intervention le 23/10/2014

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guy Teissier, rapporteur pour avis pour la commission des affaires étrangères

Guy Teissier La France peut être fière de ses armées. À une époque où les rapports de force économiques et politiques ne sont pas forcément à notre avantage, personne ne conteste que la France porte haut son statut de grande puissance militaire. Le courage, l'audace et le savoir-faire de nos armées suscitent partout l'admiration, y compris chez nos grands voisins américains. Nos militaires sont d'excellents ambassadeurs de la France dans le monde, et ils sont fiers de ce qu'ils sont. Ce constat, le Président de la République le partage puisqu'il n'hésite pas à déployer nos armées pour contrer les menaces, nombreuses et inquiétantes, de notre environnement international. ...

Consulter