Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2012 et septembre 2020

S'abonner aux résultats
de cette recherche

Email
par email
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 20 sur 101 triés par date — trier par pertinence

Commission des affaires européennes - Intervention le 14/02/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bleunven, co-rapporteur

Jean-Luc Bleunven Je voulais juste savoir s'il y avait des enjeux par rapport à la politique linguistique puisque c'est un vecteur évidemment fort de notre langue. Comment est-ce compris ?

Consulter

Commission des affaires européennes - Intervention le 14/02/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bleunven, co-rapporteur

Jean-Luc Bleunven On est dans un contexte politique particulier sur les questions agricoles. Dans ce texte, on réaffirme des objectifs politiques pour la PAC. J'ai un avis positif sur l'amendement de Mme Allain. On a bien compris aujourd'hui qu'on change d'époque et je reviens sur ce que disait Philippe Le Ray sur la question du patrimoine des agriculteurs mais également du patrimoine en règle générale. Aujourd'hui, je pense que la protection est fondamentale. On ne peut pas aujourd'hui imaginer une politique agricole qui ne protège pas au fond, d'une certaine façon, les exploitations telles qu'on les connaît aujourd'hui et qui assurent la protection du paysage, l'alimentation de ...

Consulter

Commission des affaires européennes - Intervention le 14/02/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bleunven, co-rapporteur

Jean-Luc Bleunven L'agriculture doit en effet prendre sa part dans la lutte contre les dérèglements climatiques et pour la préservation de la biodiversité, la valorisation des biens publics que sont l'eau et l'air, la durabilité des sols, actuellement en voie d'érosion rapide. Mais le développement d'initiatives locales dans le cadre des programmes de Développement Rural doit être fortement encouragé. Les producteurs doivent être accompagnés.Ce principe vaut également pour l'application des règles de la concurrence. Le déplacement de vos rapporteurs à Bruxelles a été très instructif à cet égard : le rééquilibrage de la chaîne de production alimentaire au profit de ...

Consulter

Commission des affaires européennes - Intervention le 14/02/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bleunven, co-rapporteur

Jean-Luc Bleunven La résolution que nous vous proposons d'examiner aujourd'hui est à la croisée des chemins. Elle s'inscrit tout d'abord dans la tradition fructueuse de collaboration entre nos deux commissions des Affaires européennes et des Affaires économiques, qui a déjà accompagné la dernière réforme de la PAC en début de législature.Maintenant que nous touchons au but de notre mandat, nous avons souhaité paver le chemin des négociations autour de la future PAC. Si la date de sa mise en place réelle fait l'objet de nombreuses tractations, nous n'avons pas varié de notre objectif premier : il s'agit avant tout d'un exercice de prospective.Celui-ci ne sera pourtant pas ...

Consulter

Commission des affaires européennes - Intervention le 30/11/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bleunven

Quand je vous entends dire, madame la rapporteure, qu'à la fin, rien ne se passe, je m'interroge, car il y a tout de même eu tricherie. Les procédures en cours n'ont-elles pas de chances d'aboutir ? Il en va non seulement de notre capacité à faire valoir le droit, mais aussi de son impact sur les entreprises.

Consulter

Commission des affaires européennes - Intervention le 12/10/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bleunven

M. Gaymard a rappelé l'histoire des quotas et la difficulté à gérer ce marché, même si la période des quotas laitiers fut quand même une période bénie pour les producteurs, qui bénéficiaient d'une forme de visibilité. Aujourd'hui nous faisons face à plusieurs problèmes. La production reste importante, mais le nombre des producteurs continue de diminuer. Surtout, la financiarisation et la concentration sont des problèmes. Aujourd'hui, on doit définir effectivement le type d'organisation laitière que l'on veut. Le lait a un lien très fort avec les territoires. Je crois que les réflexions sur la PAC post-2020 devront intégrer des outils innovants pour ...

Consulter

Commission des affaires européennes - Intervention le 12/10/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bleunven

J'ai organisé la semaine dernière, dans ma circonscription, une réunion sur les traités internationaux entre l'Union européenne et le reste du monde. Nous avons fait salle comble : plus de 200 personnes y ont participé. Un fonctionnaire européen brillant a expliqué la situation. Il en a pris « plein les carreaux » mais, lorsque l'on a sondé la majorité silencieuse après la réunion, on s'est aperçu qu'il avait convaincu de nombreuses personnes par son argumentaire.Comme vous, je suis convaincu qu'il faut faire des choix politiques difficiles, mais ceux-ci auront du mal à être acceptés sur le terrain. Dès lors, ne faut-il pas revoir la façon de faire ...

Consulter

Commission des affaires européennes - Intervention le 27/09/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bleunven

J'appelle l'attention sur le lien entre la politique agricole commune (PAC) et le PTCI. Alors que la sécurité alimentaire est un enjeu majeur des échanges internationaux, la PAC est devenue une rente de situation pour beaucoup et elle n'oriente plus l'agriculture européenne. L'inquiétude augmente en proportion inverse de la baisse des prix des produits agricoles, qui suscite une forte insécurité. Quel est l'état d'esprit des gouvernements européens à ce sujet ? Si l'on s'en désintéresse, si l'on ne définit pas au niveau européen une orientation majeure pour la sécurité alimentaire, les États membres peuvent être tentés de renationaliser les politiques ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 12/07/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bleunven, rapporteur

Jean-Luc Bleunven Vous connaissez comme moi le contexte japonais. Il y a une pression très forte de la population pour sortir du contexte d'après-guerre. On peut considérer que les élections récentes montrent une volonté d'évoluer sur cette question. Ce rapport s'inscrit dans cette probable évolution à moyen ou long terme. Il intervient aussi dans un contexte de montée des tensions dans la région, qui se manifeste notamment avec le déploiement de batteries antimissiles en Corée, qui participe à la militarisation de la région, dans un cadre de montée en puissance de la Chine. On peut penser que des évolutions sont à venir dans ce secteur.

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 12/07/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bleunven, rapporteur

Jean-Luc Bleunven Madame la Présidente, mes chers collègues, la commission doit se prononcer sur un accord relatif au transfert des équipements et des technologies de défense conclu avec le Japon en mars 2015.Il s'agit d'un accord plutôt unique en son genre. Je vais vous en exposer brièvement la raison.Jusqu'à récemment, le Japon avait une doctrine extrêmement stricte pour les exportations d'armement. En pratique, cela avait conduit à exclure toute forme de coopération internationale sur des programmes d'armement, sauf avec son partenaire historique, les Etats-Unis.Cette doctrine très restrictive découlait du statut militaire singulier du Japon. Après la deuxième guerre ...

Consulter

Commission d'enquête sur les conditions d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français - Intervention le 30/06/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bleunven

Vous avez parlé des animaux en état de gestation. Mais dans la mesure où ceux-ci représentent une valeur, je ne vois pas l'intérêt de les abattre. Est-ce fréquent, comme vous semblez le dire, ou anecdotique ?Je voudrais ensuite vous interroger sur ce que l'on pourrait appeler « la culture de l'abattoir ». Je pense que l'abattoir est un lieu où, au fil du temps, on a pris des habitudes. Le seul fait de porter un autre regard, comme vous l'avez fait, vous exclut de cette culture : les animaux étant là pour être abattus, c'est une sorte de fatalité, il faut passer par ce stade, c'est ainsi. Est-il possible de trouver une porte de sortie ?

Consulter

Commission d'enquête sur les conditions d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français - Intervention le 29/06/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bleunven

Vous avez évoqué le fait que le consommateur ne pouvait pas choisir sa viande en connaissance de cause. Des expériences visant à l'informer quant à la qualité des conditions d'abattage d'un animal ont-elles été tentées ? Avez-vous des initiatives à proposer sur cette question ? Cela permettrait de faire évoluer la situation, dans la mesure où le choix des consommateurs induirait en amont des options différentes.

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 22/06/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bleunven

Vous avez évoqué la question de la Guyane. Le fait d'avoir cet espace particulier en Amérique latine est-il un avantage dans les relations entre l'Europe et l'Amérique latine, ou la France et l'Amérique latine ? Est-il au contraire perçu comme une enclave, comme un pays qui ne compte pas dans l'espace sud-américain ? Nous avons quelques intérêts à garder ce territoire et entretenir cette particularité.Vous avez évoqué la COP 21. Les enjeux autour de la question environnementale sont importants. La conscience de ces enjeux sur l'avenir de la planète transparaît-elle dans la politique des pays d'Amérique latine ? Ont-ils la même conscience que nous en ...

Consulter

Commission d'enquête sur les conditions d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français - Intervention le 15/06/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bleunven

Je veux revenir sur une question évoquée par William Dumas qui concerne l'état des animaux arrivant à l'abattoir. On constate une augmentation de la taille des élevages, ce qui a une incidence sur le travail de l'éleveur. A-t-on remarqué une amélioration de l'état des animaux ?Le personnel des abattoirs suit-il une véritable formation de qualité ? Quel est l'état de la formation initiale dans la filière de la viande ?

Consulter

Commission d'enquête sur les conditions d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français - Intervention le 08/06/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bleunven

Je crains que, faute d'une réflexion philosophique approfondie, l'on ne fasse porter, de plus en plus, une forme de culpabilité sur les éleveurs et sur ceux qui se trouvent dans la « boîte noire » de l'abattage, qui tous poursuivent le même objectif : permettre la consommation de viande. On se valorise en effet, aujourd'hui, par le fait de ne pas manger de viande. N'y a-t-il pas un travail à faire, donc, pour éviter que les éleveurs et les travailleurs de la viande ne soient les victimes collatérales de l'évolution en cours qui ne prendra pas la forme, à mes yeux, de la fin de la consommation de viande mais plutôt celle d'un rééquilibrage ?

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 25/05/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bleunven

Merci Madame la Présidente. Monsieur le directeur, je voudrais vous poser deux questions.Vous aviez critiqué dans un rapport en 2014 le traitement français des gens du voyage, des migrants, des Roms. Comment jugez-vous l'évolution de la situation depuis ce rapport ?Dans un autre rapport, vous aviez évoqué la question de la surveillance sur internet. On sait que le gouvernement français essaie de préserver un équilibre entre la sécurité et la protection des libertés. Comment perçevez-vous le débat français sur cette question, et notamment la loi renseignement que nous avons votée ?

Consulter

Commission d'enquête sur les conditions d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français - Intervention le 19/05/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bleunven

Monsieur Lasne, vous travaillez dans les abattoirs depuis vingt ans. Estimez-vous que l'évolution technologique est globalement favorable au bien-être animal ? Elle vise généralement les gains de productivité, ce qui permet sans doute d'augmenter les cadences dans un objectif de rentabilité – nous savons que, dans le secteur, les marges sont faibles –, mais pas nécessairement le bien-être animal. Peut-elle y contribuer ?Le sacrificateur qui utilise un couteau mal aiguisé, comme celui que vous nous décriviez, madame Pupulin, peut-il refuser de changer d'instrument pour des raisons cultuelles ? Avez-vous la possibilité d'intervenir dans ce cas ? C'est ...

Consulter

Commission d'enquête sur les conditions d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français - Intervention le 18/05/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bleunven

Je veux revenir sur les abattoirs de proximité et la question de l'agro-écologie. Je ne suis pas inquiet en ce qui concerne les grandes chaînes d'abattage : là où il y a une grande concentration d'animaux, on peut en effet concentrer les moyens et améliorer l'efficacité des contrôles. Mais on ne pourra pas nier la nécessité d'une proximité de l'abattage pour répondre aux besoins de l'agriculture biologique et de la traçabilité. Parfois, sur les chaînes, on ne maîtrise pas tout. Pour ma part, je considère qu'il faudra également chercher du côté de l'abattage mobile car là aussi, on est encore un peu au Moyen âge… Rien n'a été fait pour trouver ...

Consulter

Commission d'enquête sur les conditions d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français - Intervention le 12/05/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bleunven

Le problème de la maltraitance des animaux se pose moins dans les gros abattoirs que dans les petits abattoirs ou de proximité, dont dépendent les abattages domestiques et l'approvisionnement des circuits courts. Quelle est la position d'INTERBEV en termes d'organisation du territoire ? Dans les territoires, l'abattage donne souvent lieu à des débats sans fin, car il y a de gros investissements à la clé. Autre problème : la viande de qualité reste relativement chère. Comment faire pour que tout ce que l'on souhaiterait mettre dans le prix de la viande reste gérable pour la filière ?

Consulter

Commission d'enquête sur les conditions d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français - Intervention le 11/05/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bleunven

J'aimerais savoir s'il existe un outil de mesure de l'évolution de ce que pense la population des pratiques d'abattage et, d'une manière plus générale, si vous estimez que la conception des éleveurs et des consommateurs est en train d'évoluer.

Consulter