Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2012 et mai 2021

S'abonner aux résultats
de cette recherche

Email
par email
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 20 sur 84 triés par date — trier par pertinence

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 18/01/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Michel Françaix

Il n'est pas inutile qu'en fin de législature votre audition, monsieur le conseiller d'État, permette de rappeler que nous avons voté une loi, grâce à laquelle l'audiovisuel public a vu son indépendance renforcée, par rapport au bon vouloir d'un seul homme, fût-il le Président de la République.Cette loi a également renforcé l'autonomie de l'organisme de régulation et accru ses compétences. Elle a donné au Parlement la prééminence en matière de désignation de ses membres, ce dont nous ne pouvons que nous réjouir. Nous avons enfin voulu que les nominations se fondent sur des critères de compétences juridiques, économiques ou techniques ainsi que sur ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 22/11/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Michel Françaix

Je ne dirai rien de différent de Christian Kert s'agissant de la réussite du lancement de Franceinfo.Nous ne réglerons pas ici la question du décrochage de l'audience en soirée. Mais, à 20 heures, il a lieu à un rythme tellement rapide qu'il me semble que les auditeurs lâchent prise et ne vont pas jusqu'au bout de l'émission proposée à cette heure-là.En effet, sur la durée, nous observons un vieillissement des auditeurs. Je voudrais être sûr que vous cherchez à être leader dans l'évolution des usages, mais aussi à faire une place à l'image à la radio. Si nous avançons sur ces deux sujets, l'on ne se posera plus la question du vieillissement des ...

Consulter

Commission élargie : finances - affaires culturelles - affaires étrangères - Intervention le 08/11/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Michel Françaix

Chacun sait que la profession de marchand de presse est indispensable à la liberté d'expression et à la circulation des idées. Son modèle économique est sans doute concurrencé par les nouvelles habitudes de consommation de l'information, notamment numériques, mais la vente au numéro subit année après année une attrition constante. En 2015, cette baisse est de 6,5 %, et elle atteignait déjà 7,4 % en 2014. En réalité, il s'agit avant tout du rétrécissement accéléré du réseau : entre décembre 2009 et décembre 2015, cinq mille points de vente – soit 17 % du total – ont disparu. Dans le même temps, le portage et la poste résistent au choc, ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 02/11/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Michel Françaix

J'aurais pu m'intéresser au formidable plaidoyer pour l'écrit de Marie-George Buffet mais comme j'aurais écrit la même chose, le talent en moins, je parlerai du rapport de Virginie Duby-Muller, dont je partage beaucoup des constats. Je remercie tout d'abord notre collègue de ne pas être tombée dans l'ébriété technologique : si elle reconnaît que la presse en ligne est l'avenir, elle n'écarte pas pour autant d'un revers de main le reste de la presse.Elle a raison de souligner qu'un fonds de soutien à l'émergence ne doit pas seulement protéger les acquis mais aussi agir pour le développement de projets innovants. Toutefois, nous aurions tort de ne pas faire ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 12/10/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Michel Françaix

Tout a été dit ou presque. Nous avons tous insisté avec nos mots sur la singularité de l'audiovisuel public. Nous nous sommes tous félicités du soutien à la création, au spectacle vivant, au documentaire. Nous avons tous souligné l'effort fait sur l'identité de France 4 et de France Ô. Nous souhaiterions que la part régionale et locale de France 3 soit accentuée mais je suis assez dubitatif, compte tenu des moyens actuels, sur la possibilité d'une telle évolution. Il faudrait déjà pouvoir préciser ce que veut dire plus de régions et à quel niveau l'effort doit porter.Au-delà de l'exemplarité du service public, j'aimerais revenir sur l'information ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 05/10/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Michel Françaix

Comme vient de le dire Marie-George Buffet, on peut parfois s'interroger. J'ai entendu dire tout à l'heure que ce que nous sommes en train de faire est critiquable, parce que le monde bouge et que le numérique bouleverse tout. Mais s'il en est vraiment ainsi, alors ne faisons rien et abandonnons toute ambition !Ce n'est pas simple, mais rédiger des chartes déontologiques, y compris dans la presse quotidienne régionale, où l'on avait largement omis de le faire jusqu'à présent, constitue une avancée importante.Ce n'est pas simple, mais renforcer l'indépendance, le pluralisme, la liberté d'expression au vu de ce qui se passe en Europe constitue une avancée.Ce ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 01/06/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Michel Françaix

Je pense à une formule de Tocqueville selon laquelle, « ce qu'il y a souvent de plus difficile à apprécier et à comprendre, c'est ce qui se passe sous nos yeux ».Il s'est passé quelque chose en 1984. Ce fut la première révolution de la télévision. J'étais, à l'époque, un petit chargé de mission à l'Elysée où je travaillais pour André Rousselet. Tout le monde considérait que ce qui était fait était scandaleux. La priorité était alors d'empêcher que le service public soit le seul acteur de la télévision française – il exerçait jusque-là un véritable monopole. Aujourd'hui, nous en sommes au point où certains voudraient que le service ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 11/05/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Michel Françaix

On comprend, à vous entendre, le long chemin déjà accompli mais aussi celui qui reste à parcourir. Le groupe Socialiste, républicain et citoyen se félicite que le consensus se soit fait sur la nouvelle composition du conseil d'administration de l'Agence. Elle permet d'en finir avec des débats stériles entre clients et fournisseur et de privilégier la croissance à l'international puisque, nous le savons tous, l'AFP ne pourra progresser en comptant uniquement sur ses clients français. Les choses vont dans le sens souhaité par le législateur. L'AFP, longtemps restée l'agence des « petits télégraphistes », avait pris du retard en matière de photo, puis de ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 06/04/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Michel Françaix

Nous sommes tous conscients de la nécessité de la régulation, mais alors que le CSA accomplit un immense travail, la question se pose de savoir s'il faut aller plus loin dans un monde qui bouge en permanence. Je suis de ceux qui pensent qu'il faut encore avancer sur un certain nombre de points comme la cohésion sociale, la mixité, ou la diversité. Je crois qu'une juste mesure a été trouvée pour ce qui concerne les avertissements et les mises en demeure ; il faut la chercher en tout domaine. Quoi qu'il en soit l'intervention du CSA est indispensable dans un univers dans lequel nous avons parfois le sentiment que plus il y a abondance, moins il y a de choix.La ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 02/03/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Michel Françaix

Qu'il n'y ait pas de confusion entre nous : nous n'avons jamais dit qu'il ne fallait pas qu'il y ait une presse d'opinion ou que le pluralisme recherché devait s'exercer dans le cadre d'un seul journal. Il s'agit de défendre un pluralisme s'exprimant dans l'ensemble de la presse. En revanche, nous constatons que le monde a évolué : il y a trente ans, les patrons de presse ne s'intéressaient qu'aux journaux et au journalisme, alors qu'actuellement – et c'est leur droit le plus strict – ils sont souvent des capitaines de vaisseaux comptant des activités n'ayant rien à voir avec la presse. Il est légitime de s'interroger sur les pressions qui peuvent ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 02/03/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Michel Françaix

Concentration, pluralisme, régulation, liberté totale, liberté surveillée : face à cette complexité, pour certains collègues, le mieux serait de ne rien faire. Mais il me semble que ce n'est pas ainsi que nous devons aborder le sujet.Il est possible de faire preuve de nuance. Ainsi ne suis-je pas hostile à la concentration si elle permet d'empêcher la disparition d'une entreprise, de la moderniser, de développer la concurrence ou de freiner des investisseurs étrangers. Il y a dix ans, j'y étais hostile, mais le monde bouge et nous sommes obligés de le suivre.En matière de concentration toujours, lorsqu'une entreprise automobile connaît des difficultés, ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 09/12/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Michel Françaix

À mon tour, je féliciterai Mme la rapporteure pour son rapport, dont la qualité rend la liste des questions moins longue.J'estime qu'il y a néanmoins quelques points qui nous laissent sur notre faim, comme Franck Riester l'a indiqué. Je note toutefois avec une certaine malice qu'après avoir souligné que l'État avait versé à Radio France 87 millions d'euros de moins que prévu, il a omis de dire que ce même État vient de lui verser 90 millions d'euros de plus, ce qui oblige à un regard plus nuancé.Après le conflit entre la direction de l'entreprise et les salariés, il a fallu un médiateur et une concertation, qui a abouti à un renoncement au plan de ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 17/11/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Michel Françaix

Le service public est conforté. Radio France, premier groupe radiophonique français, rassemble 14 millions d'auditeurs. La radio publique porte des valeurs : la quête de sens, oser ce que les autres n'osent pas, un fil rouge différent perceptible dans la gestion du temps, l'humour, le ton, la distance, la créativité et des idées décalées. Pour paraphraser Jean Vilar, la radio publique est aussi indispensable que l'eau et le gaz.Radio France propose une gamme complète de chaînes : France Inter, chaîne généraliste ; France Bleu, chaîne de proximité – à ce propos, avez-vous l'intention de vendre la banque de programmes Sophia au secteur privé ? ; ...

Consulter

Commission élargie : finances - affaires étrangères - Intervention le 02/11/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Michel Françaix, rapporteur pour avis de la commission des affaires culturelles et de l'éducation, pour les crédits relatifs à la presse

Michel Françaix Dans le dossier complexe des aides à la presse, un constat s'impose : il est aussi urgent de réformer un système qui présente des défauts majeurs qu'il est difficile de faire évoluer un domaine qui se porte mal. De fait, si, face aux contradictions et incohérences du système, la première tentation est celle des solutions radicales, on se rend compte que des modifications trop brusques font peser des risques mortels sur un secteur d'une extrême fragilité. Je me suis donc rallié à la conviction que la réforme des aides à la presse doit nécessairement procéder d'un équilibre subtil entre audace et prudence. De l'audace afin de mettre fin aux plus graves ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 28/10/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Michel Françaix

J'ai bien entendu la mise en garde de nos collègues de l'opposition, qui nous demandent, sans doute avec raison, de ne pas stigmatiser une ville ou une autre. Je leur demanderai, quant à moi, de s'abstenir de stigmatiser la politique culturelle du Gouvernement, car ils ont peut-être oublié la situation dans laquelle ils nous l'avaient laissée.Madame la rapporteure pour avis, pouvez-vous nous dire combien de projets de nouvelles scènes nationales sont en préfiguration ? Comme l'ont dit certains de nos collègues, nous n'aurons sans doute pas les moyens de répondre à toutes les demandes, surtout si l'on ne souhaite pas baisser le montant des subventions actuellement ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 27/10/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Michel Françaix, rapporteur pour avis

Michel Françaix On parle souvent de la crise : dans le domaine de la presse papier, elle existe bel et bien, qu'il s'agisse d'une baisse des recettes publicitaires de 9 ou 10 %, ou encore de la baisse de la distribution de 7 à 8 %, voire de 10 à 12 % chez les kiosquiers… C'est dans ce cadre que nous essayons de trouver des solutions d'avenir, et c'est plus difficile quand un domaine est en crise.Vous êtes tous d'accord pour accompagner la transition et éviter la rupture, et vous demandez que l'on aille plus vite. Or il n'est pas facile d'aller plus vite.Si nous souhaitons classifier les différentes formes de presse, par exemple, c'est parce que la presse de loisir, même si ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 27/10/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Michel Françaix, rapporteur pour avis

Michel Françaix En octobre 2012, dans mon avis sur les crédits destinés à la presse dans le projet de loi de finances pour 2013, j'avais établi un bilan sévère des aides à la presse et mis en évidence de nombreux dysfonctionnements, en rendant publique pour la première fois la liste édifiante des montants attribués aux trente titres les plus aidés par l'État. Mon rapport appelait à une remise à plat de l'intervention de l'État en faveur de la presse, fondée sur deux objectifs principaux : d'une part, rationaliser les aides à la distribution et à la diffusion ; d'autre part, recentrer l'effort financier sur une presse citoyenne de qualité ainsi que sur les ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 26/05/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Michel Françaix

Non sans humour, permettez-moi de noter que ceux-là même qui ne trouvaient rien à redire, hier, quand le Président de la République nommait seul les dirigeants du service public de l'audiovisuel parlent aujourd'hui de catastrophe parce que quelqu'un aurait dit que quelqu'un aurait pu rencontrer quelqu'un, ce qui, si cela s'est bien produit, aurait éventuellement eu 1 % d'influence sur le choix d'un candidat !Comme Mme Buffet, j'aimerais que nous participions un peu plus à la construction de la décision du CSA. Nous aimerions connaître l'équilibre que vous avez privilégié pour faire votre choix entre les contenus, d'une part, et, d'autre part, la modernisation, ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 08/04/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Michel Françaix

À ceux qui doutent de la nécessité d'un service public, cette grève révèle au moins, au grand jour, la singularité de Radio France. C'est pourquoi beaucoup d'entre nous sont en manque de cette radio d'offre qui doit proposer à ses publics des émissions dont ils ne savent pas encore qu'ils en ont envie, et qui n'est pas une radio marketing dont l'objectif est de donner au public ce qu'il veut entendre. Oui, les valeurs de la radio publique, c'est la quête de sens, loin d'une offre banalisée et aseptisée, c'est oser des choses qu'on n'entend pas ailleurs – et parfois c'est raté mais parfois la magie fonctionne. Oui, le fil rouge du service public, c'est ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 01/04/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Michel Françaix

Nous sommes heureux de vous recevoir, messieurs, et d'entendre parler de Cannes. Nous nous réjouissons des nombreuses références faites au passé. Comment ne pas se féliciter que l'initiateur du Festival de Cannes ait été un « ministre de l'intelligence » ? Nous attendons tous avec impatience le prochain remaniement ministériel, car nous briguons tous ce poste, qui nous laisserait même, paraît-il, du temps libre !Mais concentrons-nous sur l'avenir. J'ai bien compris la synthèse qui a été faite entre ce qui est un des plus grands événements culturels et ce qui est en train de devenir un grand événement économique. Je vois à quel point les marchés ...

Consulter