Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2012 et juillet 2020

S'abonner aux résultats
de cette recherche

Email
par email
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 20 sur 40 triés par date — trier par pertinence

Commission des affaires sociales - Intervention le 10/06/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Sandrine Hurel

Madame Compagnon, je vous remercie pour votre présentation. Le hasard fait bien les choses puisque j'ai reçu hier, dans le cadre de la mission qui m'a été confiée sur la politique vaccinale, le directeur de l'ONIAM, Érik Rance. Votre audition tombe à point nommé, si je puis dire, puisque nous avons évoqué, lors des différentes auditions que j'ai menées dans le cadre de cette mission, la question de l'indemnisation des accidents vaccinaux.L'ONIAM prend en charge de façon différente les dommages suite à une vaccination obligatoire et ceux suite à une vaccination recommandée. Si la vaccination est obligatoire, la saisine est directe et seule l'imputabilité ...

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 17/02/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Sandrine Hurel

Il s'agit de veiller à ce que la décision du juge des tutelles soit prise après consultation de la famille, des proches et du médecin traitant.

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 17/02/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Sandrine Hurel

Cet amendement a pour objet d'ouvrir la possibilité de désigner une personne de confiance suppléante. Si la première était absente, décédée ou refusait de s'exprimer, la seconde pourrait alors témoigner de la volonté du malade.

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 17/02/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Sandrine Hurel

Cet amendement vise à informer les patients de la possibilité et des conditions de rédaction des directives anticipées.

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 17/02/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Sandrine Hurel

À la lumière des explications de M. Claeys, je retire l'amendement, que je retravaillerai pour le redéposer en vue de son examen en séance.

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 17/02/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Sandrine Hurel

Je voudrais demander à M. Leonetti si une révision annuelle est de nature à permettre de rouvrir le débat.

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 17/02/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Sandrine Hurel

Je suis disposée à rectifier mon amendement en ce sens.

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 17/02/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Sandrine Hurel

Il s'agit de permettre le réexamen des dispositions de l'article 3 par le Parlement cinq ans après la promulgation de la présente loi, afin que l'on puisse continuer à tenir compte d'éventuelles évolutions de la médecine et du débat citoyen qui va se poursuivre – c'est donc une clause de rendez-vous que je propose.

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 17/02/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Sandrine Hurel

Cet amendement vise à éviter les situations d'agonie prolongée dans le cadre du traitement à visée sédative et antalgique associé à l'arrêt des traitements de maintien en vie.

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 17/02/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Sandrine Hurel

Je propose, par cet amendement, de consolider le caractère irréversible de la procédure décrite au présent article et de protéger le choix du patient contre d'ultimes tentatives de l'entraver, qu'elles proviennent de son entourage ou de l'équipe médicale.

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 17/02/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Sandrine Hurel

Il s'agit de garantir à un patient souhaitant bénéficier d'une sédation profonde la possibilité de mourir à son domicile.

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 17/02/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Sandrine Hurel

Cet amendement vise à renforcer la possibilité de choix du patient en ce qui concerne les conditions de sa fin de vie. Il doit pouvoir décider l'arrêt d'un traitement s'il juge celui-ci disproportionné.

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 17/02/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Sandrine Hurel

Je peux entendre que cet amendement est superfétatoire mais notre volonté est d'insister sur le choix donné au patient. En revanche, il n'est pas équivoque. Vous avez reconnu à l'instant, monsieur Leonetti, que le patient doit s'exprimer s'il est en capacité de le faire. Je ne vois pas de malice dans cet amendement qui prévoit seulement que les moyens mis en oeuvre doivent l'être en cohérence avec l'expression de la volonté du patient.

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 17/02/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Sandrine Hurel

L'idée est de renforcer le choix du patient à l'égard des outils proposés dans le texte.

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 17/02/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Sandrine Hurel

L'amendement vise à consolider la notion de choix du patient quant aux conditions de sa fin de vie. Il prévoit que les actions des professionnels de santé doivent être cohérentes avec l'expression de la volonté du patient.

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 17/02/2015

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Sandrine Hurel

Madame la présidente, je voudrais à mon tour saluer l'excellent travail de nos deux corapporteurs.Ce texte touche à une question intime et personnelle. Mais cette question nous est aussi posée très clairement par nos concitoyens qui souhaitent l'évolution du droit relatif à leur fin de vie, ou à celle de leurs proches.Ce texte apporte des réponses et des avancées sociétales incontestables : la possibilité d'une sédation profonde ; des outils juridiques, parmi lesquels l'opposabilité des directives anticipées ; la désignation d'une personne de confiance. Je pourrais le voter en l'état, sans ambiguïté. Mais je crois qu'il doit être aussi une étape vers un ...

Consulter

Question orale du 14/05/2014 : Développement des énergies marines

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Sandrine Hurel

Ma question s’adresse à Ségolène Royal. J’y associe ma collègue de la Manche, Geneviève Gosselin-Fleury. Madame la ministre, vous avez annoncé le 7 mai les résultats de second appel d’offres lancé par le Gouvernement pour la construction de deux parcs éoliens offshore d’une puissance de 1 000 MW au large du Tréport et de Noirmoutier, s’ajoutant aux 2 000 MW attribués en 2012 sur Saint-Nazaire, Courseulles et Fécamp.Cette annonce confirme l’engagement et la détermination du Gouvernement dans la montée en puissance des énergies renouvelables dans notre mix de production électrique. Le débat sur la transition énergétique sera une nouvelle occasion ...

Consulter