Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2012 et mai 2022

S'abonner aux résultats
de cette recherche

Email
par email
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 20 sur 323 triés par date — trier par pertinence

Commission du développement durable et de l'aménagement du territoire - Intervention le 11/01/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Yves Nicolin

Les collectivités territoriales font, pour beaucoup d'entre elles, des efforts considérables pour la préservation de la biodiversité, en faveur de laquelle elles oeuvrent souvent en partenariat avec les associations locales.Pourtant, elles ne se sentent pas toujours soutenues par l'État dans la conduite de ces politiques, notamment en ce qui concerne l'allocation des moyens financiers ; face à cet abandon, il va leur devenir de plus en plus difficile de réaliser les efforts qui leur sont demandés. Bien que nous soyons en fin de législature et que le budget ait déjà été voté, j'aimerais savoir quels sont vos perspectives et vos souhaits dans ce domaine. Il va ...

Consulter

Question orale du 10/01/2017 : Travailleurs détachés

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Yves Nicolin

Seize euros, monsieur le Premier ministre ! C’est deux fois moins que le coût horaire moyen d’un salarié du bâtiment français ! Monsieur le Premier ministre, pouvez-vous m’expliquer comment résoudre le chômage si le Gouvernement laisse faire ce type de pratiques ?

Consulter

Question orale du 10/01/2017 : Travailleurs détachés

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Yves Nicolin

Ma question va permettre au Gouvernement de revenir à davantage de modestie et au Premier ministre de répondre à une question non polémique, qui concerne tous nos artisans français et nos PME.Monsieur le Premier ministre, la lutte contre les abus des détachements de travailleurs devait constituer une priorité absolue de votre Gouvernement, mais tel n’est aujourd’hui pas le cas. Pourtant, ces abus sont une tragédie pour nos entreprises, nos artisans et nos collectivités, et ils représentent un cancer pour l’emploi et la prospérité économique.Je me permets de vous lire la proposition commerciale qui a été envoyée cette semaine à un artisan de ma ...

Consulter

Question orale du 23/11/2016 : Prélèvement à la source

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Yves Nicolin

Merci de prendre définitivement les contribuables pour des imbéciles.

Consulter

Question orale du 23/11/2016 : Prélèvement à la source

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Yves Nicolin

Je pensais naïvement que la retenue à la source allait enfin simplifier la vie des Français.Pour ce qui est de la simplification, nous sommes servis ! Tout d’abord, vous nous expliquez qu’afin d’éviter que les contribuables, qui sont des petits malins, profitent de l’année 2017 pour faire de l’optimisation fiscale, le Gouvernement a prévu de prélever en 2018 les revenus « exceptionnels » perçus l’année précédente. Tour de passe-passe une année électorale, bien joué mais scandaleux ! Merci de prendre les électeurs pour des imbéciles.Ensuite, vous nous dites que les entreprises prélèvent déjà la CSG et qu’elles peuvent donc bien aussi se ...

Consulter

Question orale du 23/11/2016 : Prélèvement à la source

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Yves Nicolin

Il faudra d’ailleurs un jour nous expliquer ce qu’a fait M. Placé pour simplifier la vie des entreprises et des ménages, mais est-ce bien nécessaire face à ce vide cosmique ?

Consulter

Question orale du 23/11/2016 : Prélèvement à la source

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Yves Nicolin

Monsieur le Premier ministre, il y a trois ans, le président François Hollande lançait le grand choc de simplification. Le 3 février dernier, vous déclariez : « Simplifier partout où c’est nécessaire : c’est, depuis trois ans, notre mot d’ordre ».Or depuis quatre ans, les Français n’ont jamais autant souffert de la complexité administrative. Ce qui devait être plus simple est devenu encore plus compliqué.Le Président de la République a alors abattu une carte maîtresse lors du dernier remaniement gouvernemental. Il a placé un secrétaire d’État à la simplification !

Consulter