Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2012 et mai 2020

S'abonner aux résultats
de cette recherche

Email
par email
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 20 sur 113 triés par date — trier par pertinence

Commission des affaires étrangères - Intervention le 14/02/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Alain Marsaud

Il me semble problématique, alors que certaines caisses d'allocations familiales, en relation avec vos services, obtiennent des renseignements à leur demande, que d'autres n'en aient rien à faire et continuent à verser des allocations à ces familles. Il faudrait peut-être envisager l'établissement de relations permanentes entre vos services et ces caisses afin d'identifier tous les djihadistes qui perçoivent ces allocations.

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 14/02/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Alain Marsaud

Monsieur Calvar, je tiens d'abord à vous féliciter pour l'action des services de la DGSI sous votre direction. En tant que membre de la commission d'enquête évoquée plus haut, j'ai pu entendre des journalistes et d'autres critiquer l'action de prévention que vous aviez conduite. Pour ma part, j'ai toujours dit que si la lutte contre le terrorisme était une science exacte, on aurait éradiqué tout le monde depuis bien longtemps.Certains d'entre nous ont été alertés par la caisse d'allocations familiales au sujet de l'individu qui est revenu récemment avec ses quatre femmes et ses enfants, via la Turquie et en se faisant passer pour un « repenti ». Est-il exact ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 17/01/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Alain Marsaud

Nous ne pouvons pas laisser le taux de l'IS à 28 % ou à 33 %.

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 17/01/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Alain Marsaud

Je me demande parfois si nous ne sommes pas revenus au xve siècle, lorsqu'à Constantinople, les clercs discutaient du sexe des anges pendant que les barbares étaient aux portes de la ville. De fait, personne n'y pense, mais des décisions révolutionnaires sont sur le point d'être prises : M. Trump a annoncé qu'il baisserait le taux de l'impôt sur les sociétés de 39 % à 15 % et Mme May a indiqué qu'elle prendrait une mesure analogue en Grande-Bretagne, en ramenant le taux de cet impôt de 27 % à 12 %. Or, je le rappelle, en France, il est de 33 %. Même s'il devait être ramené à 28 %, comme le propose le candidat Les Républicains, les effets du dumping fiscal ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 11/01/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Alain Marsaud

Je vous souhaite moi aussi de réussir, monsieur le ministre, mais je vous le dis tout net, malgré tout votre talent, c'est mission impossible ! Je ne partage pas le sentiment de beaucoup de nos collègues, qui croient encore qu'il y a quelque chose à faire : comme l'a dit M. Lionel Jospin dans un autre domaine, nous avons vraiment tout essayé, hélas ! Tant qu'il y aura sur la planète des malfaisants qui nous en voudront, qui rejetteront notre modèle et ce que nous sommes, tant qu'il y aura l'État islamique – qui prend le pouvoir par la violence, religieuse ou autre –, tant que nous n'aurons pas éliminé totalement ces gens-là, nous subirons la guerre ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 23/11/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Alain Marsaud

La diplomatie française, qui, bien que M. Obama ait créé le désordre partout, se caractérise depuis dix ans par une « obamania » délirante, a succombé ces derniers mois à une « clintonmania » tout aussi délirante et à une éclatante « trumpophobie ». C'est à croire que Libération dicte la politique étrangère de la France…Je souhaiterais faire une observation qui touche aux conséquences économiques d'une mesure fiscale qui figurait dans le programme de M. Trump. Qu'on l'aime ou pas – et je suis plutôt, ainsi que plusieurs de mes collègues, de ceux qui l'apprécient –, celui-ci a annoncé qu'il allait abaisser le taux de l'impôt sur ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 26/10/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Alain Marsaud

D'autres entreprises y sont actives, comme Technip ou Vallourec !

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 26/10/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Alain Marsaud

Il est vrai qu'on a d'abord prétendu que ce diplomate s'était rendu à un meeting de M. Ping à la veille de l'élection mais, en fin de compte, il semble qu'il ne se soit agi que d'un « Blanc » sans plus de précision… Ce n'est donc pas forcément lui.

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 26/10/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Alain Marsaud

Monsieur le directeur, permettez-moi de vous féliciter de votre nomination, vous sur qui on a pu compter dans certains moments difficiles pour notre pays ; je suis rassuré de vous voir exercer ces responsabilités.Le président Bongo m'a reçu samedi dernier, à ma demande, pendant près d'une heure et demie. La communauté française, que je représente à l'Assemblée nationale, s'est montrée inquiète lors des événements ayant entouré l'élection présidentielle. Le responsable d'un parti politique français a déclaré élu le candidat de l'opposition – ce qui était peut-être vrai, d'ailleurs, même si j'ai l'impression que les deux camps ont fraudé. Le ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 25/10/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Alain Marsaud

Devant cette commission, un ministre n'a pas nié que nous avions donné un coup de main à Jabhat al-Nosra, notamment en lui fournissant des fusils d'assaut Famas.

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 25/10/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Alain Marsaud

Monsieur le directeur, êtes-vous sûr que dans la délégation syrienne, reçue la semaine dernière à l'Assemblée nationale et à l'Élysée, il n'y avait pas d'anciens membres de Jabhat al-Nosra qui auraient porté le fusil et se seraient livrés au djihadisme ou à des opérations de guérilla ?La France et d'autres pays ont proposé de saisir la CPI au sujet des bombardements effectués à Alep par Bachar Al-Assad et Vladimir Poutine. Et nous nous engageons à Mossoul. Rappelons qu'en 2004, 200 marines sur les 15 000 engagés et 2 000 civils ont été tués lors des combats de Falloujah. Il n'y a pas de raison que les opérations soient beaucoup plus faciles à ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 11/10/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Alain Marsaud

Vous m'avez déjà fait cette réponse la dernière fois !

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 11/10/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Alain Marsaud

Nous venons d'apprendre que des membres des forces spéciales françaises auraient été blessés – dont deux grièvement – à Erbil, en Irak, par un drone piloté par le groupe État islamique. C'est une grande première : c'est désormais ce groupe qui utilise des drones d'attaque pour nous frapper. Paradoxalement, nous ne disposons que de drones Reaper de surveillance, récemment achetés aux États-Unis. Est-il envisageable que nous passions au stade supérieur en transformant nos drones de surveillance en drones d'attaque, ce qui permettrait de régler définitivement le sort de quelques malfaisants français qui se trouvent sur le terrain et dont nous ne ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 28/09/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Alain Marsaud

J'ai l'impression que les chiffres que vous évoquez ne tiennent pas compte d'une réalité que vous devez pourtant connaitre. Lorsqu'un étranger, quelle que soit sa situation, a mis les pieds sur le territoire nationale, il n'y partira uniquement que s'il le veut bien. J'ai assisté à une scène lors de laquelle un garçon algérien condamné à sept ans de réclusion criminelle pour viol sur mineur devait être reconduit en Algérie. Ce pays avait délivré un sauf conduit à cette personne. Cette personne a refusé de monter dans l'avion, d'être reconduit de force en Algérie. Ce cas n'est sans doute pas isolé.Ma question est donc de savoir quelle est le nombre ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 27/09/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Alain Marsaud

Merci de votre intervention, monsieur le ministre. Peut-être sommes-nous à la veille d'une évolution positive de notre politique étrangère !Je voudrais pour ma part vous interroger sur deux pays qui font partie de ma circonscription.Au Gabon, la France a observé, avez-vous dit, une certaine neutralité dans ce processus électoral – qui était bien compliqué puisque l'on se rend compte que tous les camps ont triché… Mais j'ai eu l'impression, en écoutant des déclarations du parti socialiste, mais aussi en voyant l'action de certains de nos diplomates sur place, que certains soutenaient vraiment un camp contre l'autre, en l'occurrence celui de M. Ping. Je ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 22/06/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Alain Marsaud

Député d'une circonscription dont le Liban est un des principaux pays, je dois dire que j'ai beaucoup appris à la lecture de ce rapport.Nous avons un passé important au Liban et notre engagement nous a d'ailleurs coûté très cher. De 1980 à 1990, nous avons voulu jouer un rôle très important dans ce pays historiquement et réellement ami. M. Assad père a toujours souhaité que nous déguerpissions et que nous ne puissions pas entretenir les relations privilégiées que nous voulions. Il nous l'a fait payer très cher par des assassinats et des attentats multiples, qui nous ont coûté quelques centaines de morts. Il faut s'en souvenir. Espérons que ce passé soit ...

Consulter

Commission d'enquête relative aux moyens mis en œuvre par l'État pour lutter contre le terrorisme depuis le 7 janvier - Intervention le 02/06/2016

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Alain Marsaud

Dans les procédures de contrôle judiciaire, notamment en cas d'obligation de pointer au commissariat ou à la brigade de gendarmerie, le service où pointe la personne mise en examen pour terrorisme n'est pas forcément au courant de la dangerosité de cette personne, qui est traitée comme n'importe quel individu sous contrôle judiciaire de droit commun, et un défaut de pointage n'est pas toujours signalé immédiatement. Il faudrait donc que la dangerosité soit connue au lieu où se fait le pointage.

Consulter